Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Les Églises réformées romandes disent adieu à leur président

La 44e Assemblée générale de la Conférence des Églises réformées romandes s’est tenue ce samedi 7 décembre à Morges. Une séance marquée par les adieux faits au président de son Conseil exécutif, le Vaudois Xavier Paillard.
L’assemblée d’hiver de la Conférence des Églises réformées romandes (CER), en charge des départements de la formation, des médias et de l’édition, s’est tenue ce samedi 7 décembre, à Morges, dans un climat des plus bon enfant. Au programme, pas de sujets fâcheux.

Le pasteur Jean-Baptiste Lipp, membre du Conseil synodal (CS) vaudois, a été élu à l’unanimité pour siéger dès janvier 2020 au Conseil exécutif de la CER, suite à la démission de son président Xavier Paillard pour la fin de l’année. Il reviendra au Conseil exécutif de désigner ensemble son prochain président.

«C’est un tournant considérable pour notre assemblée», n’avait d’ailleurs pas manqué de relever le Genevois Charles de Carlini, président du Bureau de l’Assemblée. L’ancien président du CS de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) était en effet en poste depuis 2013. Lors d’une partie plus liturgique, un hommage lui a été chaleureusement rendu par ses deux collègues de l’Exécutif, la Fribourgeoise Monique Johner et le Neuchâtelois Christian Miaz, non sans humour. Présent à ce moment-là de la journée, le président de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS), Gottfried Locher, qui avait fait le déplacement depuis Zurich, pris à son tour la parole pour remercier le Vaudois pour son long et intense engagement au sein de la CER.

Le Bernois Philippe Kneubühler, pasteur à Tramelan et ancien directeur du Centre de Sornetan, succède quant à lui au poste de scrutateur du Bureau de l’Assemblée, laissé vacant depuis la démission de la Vaudoise Myriam Karlström. Il a également été élu sans embûche, par simple acclamation.

Budget versus répartitions

Le budget 2019 était quant à lui présenté par le Neuchâtelois Christian Miaz, trésorier de la CER. «Un budget ordinaire et équilibré, sans grands changements», a-t-il commenté. Si ce n’est que «la CER aurait souhaité resté sous la barre symbolique des 3 millions», mais n’y est de peu pas parvenue, le budget s’élevant à 3’019 635 francs. Un dépassement qui n’a pas empêché ce dernier d’être voté à la quasi-unanimité (deux abstentions) et le soin porté à la gestion des coûts d’être vivement félicité par l’ensemble de l’assemblée.

Avant de quitter son poste de président, Xavier Paillard a néanmoins souhaité formuler un bémol sur la question: «L’équilibre financier de la CER reste très fragile, notamment en raison de la clé de répartition» entre les différentes Églises cantonales. «Il y a un vrai travail de priorisation à faire ces prochaines années. On ne peut pas continuer comme ça.» Même son de cloche du côté du Genevois Emmanuel Fuchs, qui rebondit: «La question de la répartition des contributions demandées aux différentes Églises cantonales reste fondamentalement en suspens. Si on continue de ronronner, on risque d’être surpris un matin en se réveillant. On va devoir mener une vraie décision stratégique ces prochaines années: va-t-on dans le sens d’une mutualisation ou vers des choix plus délicats?» Et d’affirmer: «On peut repousser cette question, mais dans les cinq ans qui viennent, on va devoir s’y confronter.»

Quelques présentations de chantiers importants ont encore égrener la journée. Xavier Paillard a évoqué la mise en place d’une coordination des Eglises protestantes francophones d’Europe, notamment sur le plan liturgique. Dans ce but, une à deux rencontres par an seront organisées entre la CER, l’Eglise protestante unie de France (EPUF), l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL) et l’Eglise Protestante Unie de Belgique (EPUB).

Du côté de la formation, Didier Halter, directeur de l’Office protestant de la formation (OPF), a annoncé que la formation continue atteignait cette année encore des taux records, «un signe que les propositions de l’OFP sont en adéquation avec les besoins ressentis sur le terrain».

Copyright © Protestinfo. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’agence de presse Protestinfo. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter