Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Coronavirus Covid-19 : Très éprouvés, les chrétiens persécutés restent témoins de Jésus

Alors que de plus en plus de pays se confinent pour tenter de lutter contre la propagation du coronavirus Covid-19, les chrétiens des pays les plus fermés à l’évangile, outre la persécution déjà subie à cause de leur foi, doivent faire face à de nouveaux combats liés à cette pandémie et ses conséquences. Pourtant, ils continuent à partager la Bonne Nouvelle.

La situation peut s’avérer dramatique pour les croyants en Jésus-Christ dans le contexte actuel, principalement dans des régions du monde où se convertir au christianisme est considéré comme une trahison, comme c’est le cas en Inde ou en Afrique du Nord, ou carrément contraire à la loi comme c’est le cas en Iran, au Brunei ou encore en Corée du Nord).

Dans ces pays, les chrétiens peuvent se voir refuser des soins médicaux ou avoir moins accès aux médicaments et aux traitements explique Open Doors, une organisation qui soutient les chrétiens persécutés. Ce type de discrimination est d’autant plus destructeur lorsqu’on assiste à l’explosion d’une maladie respiratoire extrêmement contagieuse et potentiellement mortelle.

Si le confinement est mal vécu dans les pays où il est possible de vivre sa foi en toute liberté comme c’est le cas en Amérique, le fait de devoir rester chez soi met d’autant plus en danger les chrétiens dans les pays fermés à l’évangile. Sans la rencontre des autres croyants le dimanche, dans un contexte de persécution, les chrétiens se retrouvent sans soutien, pour affronter non seulement l’épidémie mais aussi la pandémie l’isolement, des traumatismes, des abus et des menaces pour leur décision de suivre Jésus, comme l’a expliqué Open Doors :

« À plusieurs reprises, lorsque nous parlons à des chrétiens persécutés, ils disent que le rassemblement du dimanche dans leur église les soutient tout au long de la semaine. Beaucoup marchent des kilomètres chaque week-end juste pour assister à une réunion d’église. »

La vie des chrétiens persécutés en temps de pandémie

En Inde, classé numéro 1 sur l’Index mondial de persécution des chrétiens, le « confinement total » annoncé par le premier ministre Modi, les chrétiens au sein de leur famille pourraient voir la violence verbale et physique augmenter sans pouvoir en réchapper.

Pour des croyants comme Sarita dont le mari hindou l’a battue à plusieurs reprises parce qu’elle a choisi Jésus et enseignait à leurs enfants à faire confiance à Jésus, la maison est une chambre de torture.

Au Nigeria qui manque d’équipements médicaux nécessaires pour accueillir les malades, où très peu de personnes ont été testées et l’armée se prépare à imposer un confinement, les chrétiens, déplacés dans des zones peu accessibles en raison du terrorisme, ne pourront pas accéder aux médicaments et aux soins de santé appropriés.

L’Iran, classé numéro 9 des pays où il est le plus difficile d’être chrétien, fait face à une des mortalités les plus fortes dans le monde avec 2200 décès (au 25 mars).

Un chef d’église de maison nous dit :

«Nous mourons ici et personne ne semble s’en soucier. Beaucoup de gens autour de nous tombent malades et finissent dans des hôpitaux ou meurent. »

Le virus s’est propagé rapidement dans les communautés, y compris dans les prisons iraniennes où au moins 10 chrétiens emprisonnés pour leur foi qui n’ont pas été libérés. Dans ce pays où les musulmans discriminent les chrétiens, beaucoup de ceux qui ont perdu leur emploi ne pourront pas retrouver leur travail. Beaucoup de croyants ont du mal à fournir les éléments de base à leurs familles.

Si la Chine d’où est partie l’épidémie met progressivement fin au confinement,il ne fait aucun doute que les chrétiens et les églises sont encore sous le choc alors que les familles et les amis des victimes du coronavirus pleurent la perte d’une mère, d’un père, d’une grand-mère ou d’un grand-père, même d’un enfant.

En Corée du Nord (classé numéro 1 de l’Index mondial de persécution des chrétiens) qui affirme n’avoir aucun cas de coronavirus, un rapport suggère pourtant que près de 200 soldats sont morts après avoir présenté des symptômes similaires à ceux qui souffrent du coronavirus.

Avec un système de santé quasi-inexistant, et le fait que beaucoup de nord-coréens ont traversé des périodes de malnutrition sévère, les habitants de ce pays ont un système immunitaire faible. Une épidémie serait désastreuse pour eux.

Actuellement, au 25 mars, des pays d’Afrique du Nord (Algérie, Égypte, Soudan, Maroc et Tunisie) ont imposé une sorte de confinement. Open Doors explique que le manque de possibilités d’emploi combiné à la persécution à la maison crée une situation dévastatrice pour les chrétiens déjà vulnérables en Afrique du Nord.

Les chrétiens convertis de l’islam travaillent déjà généralement dans des emplois peu rémunérés ; maintenant, ils sont à la maison, ce qui signifie qu’ils n’ont plus aucun revenu.

Au Burkina Faso, le pays le plus touché d’Afrique subsaharienne par le coronavirus, le terrorisme islamique et la crise humanitaire laisse les habitants de ce pays et encore plus les chrétiens vulnérables face à la menace, ceci d’autant plus que les attaques ont amené la fermeture de 130 centres de santé et que les équipes ne sont pas formées pour affronter ce virus

Jerry-Jonas Mbasha, coordinateur de cluster pour l’Organisation mondiale de la santé au Burkina Faso, a déclaré qu’il était « très inquiet de ce qui pourrait arriver dans la semaine prochaine, dans deux semaines ».

En Irak (n ° 15 sur l’Index d’Open Doors), les 40 millions d’habitants du pays sont confinés à l’échelle nationale jusqu’au 28 mars.

Le chef de l’église irakienne, le père Daniel, partage :

«La seule chose que nous pouvons faire pour rester en sécurité est de rester à la maison. [Le coronavirus est] une grande crise ici. »

Le pays, qui a non seulement un système de santé faible, connaît, à cause de l’épidémie, une nouvelle vulnérabilité à l’état islamique en raison du retrait des troupes terrestres françaises et des « ajustements temporaires » effectués par la coalition mondiale dirigée par les Etats-Unis pour vaincre Daech.

En Syrie, dévastée par des années de guerre, la propagation du coronavirus est particulièrement menaçante.

Les Syriens sont très probablement parmi les «plus vulnérables» à la propagation du virus dans le monde », explique Rachel Sider, conseillère politique et de plaidoyer pour le Norwegian Refugee Council. « Ce qui est très clair, c’est qu’ils sont loin d’être prêts pour une épidémie. »

Selon Open Doors, les communautés chrétiennes de Syrie sont particulièrement désavantagées. L’état d’urgence pourrait être utilisé par l’État pour sévir plus durement contre les églises, en particulier les églises de maison. Le manque de technologie entre également en ligne de compte.

Dans les régions reculées qui manquent de ressources, les chrétiens ne sont pas connectés à Internet et ne peuvent pas tenir de réunions en ligne. Et même pour les chrétiens ayant accès à Internet, de nombreuses églises ne sont pas en mesure de diffuser des services – augmentant le sentiment d’isolement que les chrétiens ressentent déjà en tant que disciples de Jésus dans une société islamique encore en proie à la présence de combattants de l’Etat islamique.

Les chrétiens persécutés, sel et la lumière malgré le coronavirus

Pourtant, même au sein de la pandémie et de la persécution, les chrétiens continuent à partager la Bonne Nouvelle.

Située à l’épicentre de l’épidémie de coronavirus à Wuhan en Chine, une église chrétienne a décidé de manifester concrètement l’amour du Christ. Munis d’équipements de protection, 10 de ses membres se rendent quotidiennement sur le terrain (dans la rue ou chez les malades confinés chez eux) pour fournir des repas et le nécessaire pour faire face à l’épidémie.

Une histoire récente d’Asie centrale nous montre comment une église locale est le sel et la lumière pour ceux qui l’entourent.

Pour encourager les personnes «bloquées dans quatre murs», les chrétiens locaux ont développé une chaîne de médias sociaux appelée «Films for the Soul and Learn»

Ils y montrent des films chrétiens et de courtes vidéos. Ils continuent à entendre comment ce canal aide les gens à la fois spirituellement et émotionnellement.

Une femme vivant seule dans la ville et isolée a partagé avec l’église :

«J’étais tellement déprimée parce que j’étais isolée dans ma maison. La seule connexion que j’ai avec le monde est via mon téléphone portable, mais le signal est parfois si faible. J’ai reçu le lien vers cette chaîne chrétienne et j’ai commencé à regarder les films chrétiens. »

« Ils m’inspirent beaucoup pour faire davantage confiance à Dieu dans cette situation. Merci à Dieu pour ce que vous partagez ! Je me sens beaucoup mieux et j’ai également partagé le lien avec mes amis, parents et voisins. C’est très utile  ! Gloire à Dieu ! Merci pour cette joie et ces encouragements dans une période si difficile ! Dieu te bénisse ! »

En Iran, les chrétiens choisissent de suivre Jésus et de servir leur pays. Un responsable d’une église locale a récemment partagé :

«Nous faisons tout notre possible pour fournir des colis alimentaires aux personnes âgées et vulnérables qui ne peuvent pas sortir ces jours-ci ou à ceux qui ont perdu leur emploi dans ces circonstances difficiles. Tout au long de l’année, nous avons partagé la Bonne Nouvelle du Christ avec nos voisins et notre communauté ; nous avons maintenant la chance d’être une bonne nouvelle. »

Open Doors, face à ces exemple, interpelle les chrétiens du monde occidental en ces termes :

« Pour ces chrétiens, même au milieu d’une pandémie qui a changé des vies à travers le monde, vivre leur foi signifie qu’ils continuent de suivre Jésus, même dans le défi supplémentaire du coronavirus. Aurons-nous le courage de suivre leurs exemples ? Serons-nous avec eux dans la prière ? Que ce moment extraordinaire nous mette à genoux et voyons comment nous pouvons marcher sur les chemins déjà tracés pour nous par nos frères et sœurs persécutés – en cherchant joyeusement et avec espoir après Christ et en servant notre prochain, quel qu’en soit le prix. »

 

 

Applications chrétiennes à télécharger

Téléchargez nos deux applications

L’APPLICATION BIBLE.AUDIO

Téléchargez l’application Bible.audio sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play. (appareils Android).

L’APPLICATION JOURNAL CHRÉTIEN

Téléchargez l’application du Journal Chrétien sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play (appareils Android).

Les commentaires sont fermés.

Bible.audio,

Le Journal Chrétien a lancé un site d’étude biblique en ligne (bible.audio) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter