Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Je fais un don

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Mamadou Karambiri, pasteur de la plus grande église du Burkina Faso

Le pasteur Mamadou Philippe Karambiri est à la tête de la plus grande église évangélique du Burkina Faso. Il est édifiant de considérer le parcours exceptionnel de ce serviteur de Dieu qui exerce son ministère depuis une quarantaine d’années.

Mamadou Karambiri est né le 7 mars 1947 à Tougan, dans la province du Sourou et la région de la Boucle du Mouhoun. Issu d’une famille musulmane, il devient chrétien lors d’une rencontre avec des jeunes missionnaires évangéliques français et après avoir été témoin d’une apparition de Jésus-Christ alors qu’il préparait son doctorat d’État en économie financière à Toulouse, en février 1975.

Après sa conversion et durant ses années d’étude en France, Mamadou Karambiri fréquente assidument les Assemblée de Dieu à Toulouse. Alors qu’il avait le potentiel pour décrocher son doctorat, il décide d’interrompre ses études pour retourner au Burkina Faso, où il a été directeur de la Promotion à l’Office national du commerce extérieur, puis directeur commercial de Faso Fani et finalement directeur général de SO.VOL.COM.

Il épouse Marie Sophie Tou, une infirmière d’État en service à la pédiatrie de l’Hôpital Yalgado Ouédraogo. Le couple est béni avec quatre enfants, deux filles et deux garçons.

En 1985, le couple implante une cellule de prière qui connaît une croissance spectaculaire en atteignant 500 personnes en deux ans, ce qui va conduire à l’ouverture du Centre International d’Evangélisation/Mission Intérieure Africaine (CIE/MIA) dont le siège est à Ouagadougou, au Burkina Faso.

En janvier 1990, Mamadou Karambiri entre dans le ministère à plein temps, ce qui permet à l’église de connaître une croissance extraordinaire.

En janvier 2004, Mamadou Karambiri est fait chevalier de l’Ordre national par le président Blaise Compaoré en décembre 2005.

Mamadou et Hortense Karambiri, pasteurs du Centre international d’évangélisation – Mission intérieure africaine (CIE-MIA).

Son épouse décède le 10 mars 2008. Le pasteur Mamadou Karambiri s’est remarié le 29 mai 2010 avec Hortense Palm, qui est devenue pasteure du Centre International d’Evangélisation.

Soutenir le journal Chrétien

A travers le monde, vous êtes des milliers à lire le Journal Chrétien quotidiennement, pour y retrouver quelque chose d’unique: une actualité, une dépêche, un témoignage, une méditation, une étude biblique ou d’autres ressources bibliques gratuites. C’est pourquoi il est si important que ce média chrétien demeure un service quotidien, gratuit et sans publicité. Cependant, un journalisme de qualité a un coût. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au coeur de l’univers digital, votre soutien financier ponctuel ou régulier demeure indispensable. Je fais un don.

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%

Une réponse à “Mamadou Karambiri, pasteur de la plus grande église du Burkina Faso”

  1. CIOFFI dit :

    GLOIRE À DIEU POUR VÔTRE PERSÉVÉRANCE PASTEUR KARAMBIRI. PERSONNELLEMENT JE VOUS AI DÉJÀ RENCONTRÉ A COEFF 5 DANS LES ANNÉES 90 A BORDEAUX..J HABITE À ALBI VOUS DEVEZ CONNAITRE CERTAINEMENT. QUE LE SEIGNEUR CONTINU A VOUS UTILISER PUISSAMMENT.DEMEUREZ BÉNI ET MERCI A DIEU POUR VÔTRE FIDÉLITÉ DANS LE MINISTERE.

Laisser un commentaire

Soutenez Bible audio

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter