Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomanana sont-ils chrétiens ?

Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomanana ont participé à la célébration du cinquantième anniversaire de l’Église de Jésus-Christ à Madagascar (Fiangonan’i Jesoa Kristy eto Madagasikara, FJKM).

Avec plus de 8 millions de membres, l’Église de Jésus-Christ à Madagascar (FJKM) est la plus grande église chrétienne à Madagascar.

L’ancien président malgache Marc Ravalomanana et l’actuel président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, ont participé à la célébration du cinquantenaire de l’Église de Jésus-Christ à Madagascar à Toamasina ce dimanche 19 août 2018.

Cet événement est associé à la célébration du bicentenaire de l’arrivée à Madagascar des missionnaires David Jones et David Griffiths de la Société missionnaire de Londres (London Missionary Society, LMS).

Le culte du jubilé s’est déroulé sous le thème « N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre seigneur » (2 Timothée 1:8). Les chrétiens ne doivent point avoir honte du témoignage qu’ils sont appelé à rendre à Jésus-Christ au milieu du monde.

L’apôtre Paul a été arrêté sous la persécution de Néron. Il a été incarcéré et enchaîné comme un malfaiteur. Cette fois-ci, il ne se fait aucune illusion sur l’issue de son procès, contrairement à ce qu’il pressentait lors de sa première captivité romaine (Philippiens 1:20, 24-26).

Faisant allusion aux conditions de sa captivité, Paul souffre, enchaîné comme un criminel, des conditions particulièrement sévères et infamantes, très différentes de celles qui ressortent d’Actes 28:30-31 et de Philippiens 1:12-13. C’est pourquoi il demande à Timothée de ne pas avoir honte de lui et lui donne en exemple Onésiphore.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter