Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Démission du ministre libanais à l’origine d’une crise avec Ryad

Le ministre libanais de l’Information, George Kordahi, a annoncé vendredi sa démission pour faciliter une sortie de crise diplomatique entre le Liban et l’Arabie saoudite, avant une visite d’Emmanuel Macron dans le royaume.

George Kordahi avait déclenché fin octobre la colère de Ryad en assurant lors d’un entretien que les groupes chiites houthistes combattus par l’Arabie saoudite et une coalition du Golfe au Yémen se défendaient face à une agression extérieure.

Après les déclarations du ministre, reflet selon Ryad de l’emprise problématique du Hezbollah pro-iranien sur le Liban, l’Arabie saoudite avait expulsé l’ambassadeur libanais dans le royaume et interdit toute importation de produits libanais. Des mesures diplomatiques ont aussi été prises par plusieurs alliés de l’Arabie dans le Golfe, dont les Emirats arabes unis.

Soutenu par le Hezbollah, George Kordahi a refusé pendant des semaines de démissionner, même après que le Premier ministre Najib Mikati lui eut demandé de placer l’intérêt national au-dessus de son intérêt personnel.

« J’ai cru comprendre par Mikati (…) que les Français voulaient que ma démission ait lieu avant la visite (d’Emmanuel Macron samedi en Arabie saoudite) », a déclaré le ministre pour expliquer son revirement vendredi lors d’une conférence de presse.

George Kordahi a dit penser que Najib Mikati voulait avoir l’assurance que le président français discuterait avec l’Arabie saoudite de la situation au Liban.

Il a également déclaré que sa démission visait à prévenir toute mesure de rétorsion contre les centaines de milliers de Libanais qui vivent dans les pays du Golfe.

(Reportage Timour Azhari et Maha El Dahan; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Sophie Louet)

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter