Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Les parties en conflit au Yémen échangent 135 prisonniers à Taïz

SANAA, 19 décembre (Xinhua) — Le gouvernement yéménite et les rebelles houthis ont échangé jeudi 135 prisonniers sous la médiation d’autorités tribales dans la province de Taïz dans le sud-ouest du pays, ont affirmé des responsables des deux parties.
Au total « 75 soldats et 60 rebelles » ont ainsi été libérés, a déclaré à Xinhua par téléphone depuis Taïz un responsable militaire du gouvernement yéménite s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.
Abdulkadir al-Murtada, chef du Comité national houthi pour les prisonniers, a déclaré dans un communiqué que cet accord faisait suite à plusieurs mois d’efforts de médiation des autorités tribales locales.
L’échange a eu lieu dans la zone d’Al-Akrouth dans le district d’Al-Misrakh dans le sud-est de Taïz.
Des médiations précédentes étaient déjà parvenues à aboutir à plusieurs accords d’échange de prisonniers entre les deux parties.
Les Nations Unies tentent de relancer les pourparlers de paix entre les parties en conflit au Yémen pour mettre fin à plus de quatre années de guerre.
Taïz, deuxième province la plus peuplée du Yémen, est située à 156 km au sud de Sanaa, capitale du pays contrôlée par les Houthis.
Les forces gouvernementales contrôlent une grande partie de cette province, tandis que les rebelles houthis tiennent les montagnes qui l’entourent.
Le Yémen est embourbé dans une guerre civile depuis l’insurrection en 2014 des rebelles houthis qui ont capturé Sanaa et contraint à l’exil le gouvernement reconnu à l’échelle internationale du président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Les commentaires sont fermés.

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter