Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Je fais un don

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

« Nobody has to provoke nobody », dit Emmanuel Macron à Jérusalem

« Nobody has to provoke nobody » : vingt-quatre ans après le vif échange désormais célèbre entre Jacques Chirac et les services de sécurité israéliens, Emmanuel Macron s’est emporté mercredi contre les forces de l’ordre de l’Etat hébreu dans la vieille ville de Jérusalem, les appelant au calme et au respect des règles.

Au premier jour de sa visite en Israël, le chef de l’Etat français s’est rendu, après des entretiens avec le président et le chef du gouvernement israéliens, à la basilique Sainte-Anne, propriété de la France, et devenu passage obligé pour tous les présidents français en déplacement dans la région.

Au moment d’y pénétrer, Emmanuel Macron a été poussé par les forces de sécurité israéliennes qui tentaient d’y entrer à sa suite et s’est brièvement emporté devant les objectifs des caméras et des photographes.

« Je n’aime pas ce que vous avez fait devant moi, sortez », a-t-il lancé en anglais, visiblement furieux. « Je suis désolé mais tout le monde connaît les règles. Personne ne doit provoquer personne, on se calme. »

« Vous avez fait un super boulot dans la ville (lors de sa marche-NDLR), j’apprécie », a-t-il ajouté. Mais « respectez les règles (…). C’est la France ici, je ne suis pas en danger. »

Cette scène n’est pas sans rappeler celle de 1996 lorsque Jacques Chirac, alors président, avait sermonné des soldats israéliens qui l’encadraient lors de sa visite de Jérusalem, en lançant son désormais célèbre « Do you want me to go back to my plane? » (« Voulez-vous que je remonte à bord de mon avion? »).

Un peu plus tard, l’ex-chef de l’Etat avait refusé d’entrer dans Sainte-Anne en raison de la présence de soldats israéliens à l’intérieur du site, expliquant refuser de voir « des gens armés en territoire français » et avait attendu leur départ pour pénétrer dans l’église.

Soutenir le journal Chrétien

A travers le monde, vous êtes des milliers à lire le Journal Chrétien quotidiennement, pour y retrouver quelque chose d’unique: une actualité, une dépêche, un témoignage, une méditation, une étude biblique ou d’autres ressources bibliques gratuites. C’est pourquoi il est si important que ce média chrétien demeure un service quotidien, gratuit et sans publicité. Cependant, un journalisme de qualité a un coût. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au coeur de l’univers digital, votre soutien financier ponctuel ou régulier demeure indispensable. Je fais un don.

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%

Laisser un commentaire

Soutenez Bible audio

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter