Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Londres veut faire appel aux ménages pour financer de nouvelles centrales nucléaires

par Susanna Twidale et Kate Holton

LONDRES (Reuters) – Le Royaume-Uni envisage d’adopter un nouveau modèle de financement du nucléaire où les ménages britanniques seraient mis à contribution pour payer la construction de nouvelles centrales en augmentant leurs factures d’électricité, a annoncé mardi le gouvernement.

Londres a pour objectif d’atteindre zéro émission nette d’ici 2050, ce qui nécessitera une augmentation considérable de la production d’électricité à faible empreinte carbone (éolien, solaire ou nucléaire).

Le pays souhaite construire un parc de nouvelles centrales nucléaires pour remplacer les installations nucléaires et à charbon vieillissantes mais la question du financement reste en suspens.

Le projet de loi sur l’énergie nucléaire proposera de recourir à un modèle de financement dit à base d’actifs régulés qui assure aux entreprises le versement des revenus dès la phase de construction.

Les partisans de ce modèle, précédemment utilisé au Royaume-Uni pour financer la construction des infrastructures en situation de monopole comme les réseaux d’eau et de gaz, affirment qu’il permettrait de réduire le coût des nouveaux projets pour les consommateurs.

Ses détracteurs soutiennent qu’il laissera les contribuables responsables de tout dépassement de coût et de tout retard pendant la construction.

Le gouvernement a indiqué que l’adoption de ce modèle se traduirait probablement par quelques livres supplémentaires sur la facture d’un ménage type pendant les premières phases de construction puis par moins d’une livre en moyenne par mois pendant les travaux de construction.

Il a également estimé que le modèle pourrait permettre d’économiser plus de 30 milliards de livres (35,7 milliards d’euros) sur la durée de vie d’un nouveau réacteur et d’attirer le concours des institutions financières britanniques.

« Le système de financement existant a conduit à l’abandon de trop nombreuses entreprises étrangères du nucléaire (…) Nous avons besoin de toute urgence d’une nouvelle approche pour attirer les fonds britanniques et d’autres investisseurs privés », a déclaré Kwasi Kwarteng, le secrétaire d’Etat chargé des entreprises et de l’énergie.

(Reportage Susanna Twidale et Kate Holton, version française Laetitia Volga, édité par Jean-Stéphane Brosse)

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEH9P141-FILEDIMAGE

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter