Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Une centaine de civils évacués du site Azovstal à Marioupol

Une centaine de civils ont été évacués dimanche du site sidérurgique Azovstal à Marioupol, dans le sud-est de l’Ukraine, à la faveur d’une opération en coordination avec Kyiv, Moscou et l’Onu, a annoncé Volodimir Zelensky.

« Reconnaissance à notre équipe! Elle travaille avec (les Nations unies) à l’évacuation d’autres civils de l’usine », a écrit le président ukrainien sur Twitter.

Les civils devraient gagner lundi la ville de Zaporijjia, au Nord-Ouest, qui est sous contrôle ukrainien, a-t-il indiqué.

Le ministère russe de la Défense, cité par l’agence russe Interfax, a fait état de 80 civils évacués. Ils ont été pris en charge par l’Onu et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a-t-il dit.

Samedi, un premier groupe d’une vingtaine de civils avait pu être extrait des décombres de l’aciérie, dernière poche de résistance ukrainienne à Marioupol, ville portuaire de la mer d’Azov où l’armée russe s’est déclarée victorieuse le 21 avril dernier après près de deux mois d’un siège destructeur.

Lors de la prière de l’Angelus, dimanche au Vatican, le pape François avait de nouveau lancé un appel à l’ouverture de couloirs humanitaires pour permettre aux civils de fuir Marioupol, ville « bombardée de manière barbare ».

Marioupol est une ville stratégique pour le Kremlin, qui entend relier la Crimée aux régions du Donbass (Est), contrôlées en partie par les séparatistes pro-russes.

Selon les autorités ukrainiennes, des centaines d’Ukrainiens – militaires et civils – sont toujours dans l’aciérie, un vaste complexe datant de l’ère soviétique qui abrite des tunnels et des bunkers. Ils survivent avec peu ou pas d’eau potable et de nourriture, blottis dans des couvertures.

Un photographe de Reuters a vu dimanche une cinquantaine de civils arriver en bus de Marioupol dans le village de Bezimenne, à une trentaine de kilomètres à l’Est, où un camp de toile provisoire a été installé. Le convoi, selon le photographe, était composé de véhicules de l’Onu et de véhicules militaires russes.

La municipalité de Marioupol a précisé pour sa part qu’une opération d’évacuation de civils d’autres secteurs de la ville avait été repoussée à lundi 05h00 GMT (08h00, heure locale).

(Reportage Max Hunder, version française Jean-Michel Bélot)

Je fais un don

L'INFO EN CONTINU 24H/24

 

11:52

L’apôtre André : celui qui conduit à Jésus

11:35

La prière fervente du juste a une grande efficace. Jacques 5 :16

08:55

A la une Nouvelle pause en vue pour les actions européennes

07:37

Sénégal

07:05

«Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l’œuvre du Seigneur.»1 Corinthiens‬ ‭15‬:‭58‬

00:02

A la une Mon bien-aimé parle et me dit : Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens! Cantiques 2,10

23:12

Sports Alexander Zverev file en quarts

22:54

Monde La Maison blanche dénonce l' »agressivité croissante » de l’armée chinoise

22:51

A la une Wall Street se replie avec Apple, en attendant la Fed

22:51

A la une Wall Street se replie avec Apple, en attendant la Fed

22:14

Monde Ukraine: Zelensky salue « la nouvelle que nous attendions »

21:59

Monde L’UE prolonge les restrictions sur les céréales ukrainiennes

20:57

Sports Julian Alaphilippe retrouve le succès

20:12

Monde Etat-Unis/2024: Pence a déposé sa candidature pour l’investiture républicaine

20:10

France France: Le prêt à taux zéro prolongé jusqu’en 2027 mais « recentré »

Chrétiens, Chrétienne, Actualité chrétienne, Actualités chrétiennes, Evangéliques, Protestants, Chrétien, Chrétienne, Evangélique, Eglises, Eglise, Jésus-Christ, Dieu, Bible, Chrétiens dans le monde, Chrétiens persécutés dans le monde, Jésus, Musulmans convertis au christianisme
Le Journal Chrétien sur linktr.ee

 

 

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la newsletter