Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Credit Suisse: Chute du bénéfice net de 78% au T2, impacté par Archegos

Credit Suisse a fait état jeudi d’une baisse de 78% de son bénéfice net au deuxième trimestre sous l’effet des pertes accusées lors des récents scandales Archegos et Greensill, alors qu’une enquête juge « défaillante » sa gestion des risques.

L’affaire Archegos continue de peser sur la deuxième plus grande banque de Suisse, qui a annoncé un bénéfice net de 253 millions de francs suisses (234,81 millions d’euros), en deçà des prévisions des analystes qui tablaient sur 334 millions de francs suisses.

Dans une étude de 165 pages dévoilée en même temps que les résultats jeudi, le cabinet d’avocats Paul Weiss, Rifkind, Wharton & Garrisson a dressé un bilan accablant des pratiques de gestion des risques de la banque, tout en ajoutant qu’il n’y avait aucune preuve d’activité frauduleuse ou illégale.

« Les pertes liées à Archegos subies par Credit Suisse sont le résultat d’une défaillance fondamentale de la gestion et des contrôles au sein de la banque d’investissement et, plus particulièrement, de son activité de services sur le marché primaire », indique l’étude.

« L’entreprise s’est concentrée sur la maximisation des profits à court terme et n’a pas réussi à freiner, et a même permis, la prise de risque vorace d’Archegos. »

Credit Suisse a répondu qu’il allait « placer la gestion des risques au cœur de ses processus décisionnels ».

A la Bourse de Zurich, le titre de la banque chutait de 3,6% dans la matinée, portant son repli à 23% depuis le début de l’année. L’indice bancaire européen progressait dans le même temps de 0,5% et affichait une hausse d’environ 22% en 2021.

SUITES DE L’AFFAIRE ARCHEGOS

Credit Suisse a déclaré que des mesures avaient été prises à l’encontre de 23 membres du personnel au sujet d’Archegos, dont neuf ont été licenciés, et qu’un total de 70 millions de dollars de pénalités leur avaient été imposées.

Les provisions pour pertes sur crédit liées à Archegos ont été retirées mais celles liées à Greensill subsistent, a indiqué la banque qui dit être en pourparlers avancés avec certains créanciers pour récupérer une partie des 10 milliards de dollars d’investissements de clients liés à Greensill.

Credit Suisse a aussi dit vouloir réduire la taille de son unité qui traite avec des hedge funds et qui était responsable des liens avec Archegos.

La banque a subi de lourdes pertes liées au défaut sur des appels de marge du fonds spéculatif américain en mars dernier.

Credit Suisse a également fait état jeudi de sorties nettes de capitaux de l’ordre de 7,3 milliards de francs suisses dans son activité de gestion de fortune, indicateur d’une perte d’activité du côté des clients fortunés, pour le deuxième trimestre.

La chute de 41% des revenus de la banque d’investissement a montré que l’impact des scandales était légèrement plus prononcé que les analystes ne le prévoyaient.

Les revenus du trading ont également diminué dans les grandes banques américaines et européennes au deuxième trimestre par rapport à 2020, année où une volatilité sans précédent des marchés pendant les premiers mois de la pandémie de coronavirus avait contribué à des volumes records.

Les annonces de Credit Suisse contrastent avec celles de la banque britannique Lloyds qui a fait état jeudi d’un bénéfice semestriel meilleur que prévu et qui était dirigée jusqu’en avril par le nouveau président de la banque helvète, Antonio Horta-Osorio.

(Reportage Brenna Hughes Neghaiwi, version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

Recevez un message biblique par jour

L’équipe du Journal Chrétien envoie un message biblique chaque matin pour vous aider à bien démarrer la journée. Ces messages vous sont proposés en partenariat avec l’application de ressources bibliques Bible.audio à télécharger ici.

Nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter