Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Ukraine: Moscou ne confirme pas la tenue d’un sommet le 9 décembre

Partager sur:

KERTCH, Crimée (Reuters) – Un sommet sur l’Ukraine en « format Normandie » impliquant les dirigeants français, allemand, russe et ukrainien pourrait se tenir avant la fin de l’année, mais aucune date n’a encore été fixée, a déclaré dimanche un conseiller du Kremlin.

La présidence française a annoncé vendredi qu’un tel sommet aurait lieu à Paris le 9 décembre mais Moscou n’a ni confirmé la tenue de la réunion, ni la date.

« Je pense qu’il y a une chance d’organiser (ce sommet) cette année – je ne connais pas la date exacte parce qu’elle est encore en cours de discussion, mais certainement cette année », a déclaré Iouri Ouchakov sur la chaîne Russia-1.

Le dernier sommet en date réunissant chefs d’Etat et de gouvernement dans cette configuration, dont l’origine remonte aux commémorations du 70e anniversaire du Débarquement en 2014, avait eu lieu en octobre 2016.

Selon un journaliste de Reuters en Crimée, péninsule ukrainienne annexée par Moscou en 2014, la Russie s’apprête à restituer à l’Ukraine trois navires qu’elle avais saisis il y a un an lors d’un incident dans le détroit de Kertch, ce qui constituerait un geste de bonne volonté avant le sommet.

Des remorqueurs ont conduit les trois bâtiments à travers le détroit qui sépare la mer d’Azov de la mer Noire, d’où ils devraient regagner l’Ukraine.

Les marins ukrainiens arrêtés l’an dernier par la marine russe à bord des trois navires ont été relâchés en septembre dernier dans le cadre d’un échange de prisonniers.

La Russie avait arraisonné les trois bâtiments en les accusant d’avoir illégalement pénétré dans les eaux territoriales russes, ce que Kiev avait démenti.

(Andrey Kuzmin à Moscou, avec reporter Reuters en Crimée; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter