Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Plus de 150 arrestations aux Pays-Bas après une nouvelle nuit de violences

La police néerlandaise a arrêté plus de 150 personnes après une troisième nuit consécutive de violences dans plusieurs villes du pays où des manifestations hostiles aux mesures de couvre-feu se sont déroulées.

Un couvre-feu est entré en vigueur le week-end dernier au Pays-Bas, une première depuis la Seconde Guerre mondiale, après une mise en garde de l’Institut national de la santé (RIVM) qui alerte sur le risque d’une nouvelle vague de contaminations due à la « variante britannique » du virus, malgré une baisse du nombre de nouveaux cas depuis des semaines.

Pour protester contre ce couvre-feu, des groupes d’émeutiers ont incendié, jeté des pierres et pillé des magasins.

A Rotterdam, où une soixantaine d’émeutiers ont été arrêtés, dix policiers ont été blessés, a indiqué mardi l’agence de presse néerlandaise ANP.

Deux photographes ont également été blessés après reçu des jets de pierres, l’un à Amsterdam, et l’autre dans la ville voisine de Haarlem, a rapporté pour sa part la chaîne de télévision NH Nieuws.

Dans l’est de la capitale, au moins neuf personnes ont été arrêtées après des affrontements avec la police. Les vitrines des magasins ont été brisées et un groupe de protestataires a attaqué un fourgon de police, selon des témoins.

Les écoles et les commerces non essentiels sont fermés au Pays-Bas depuis la mi-décembre. Les bars et les restaurants ont baissé le rideau en octobre.

Les Pays-Bas ont fait état à ce stade de 952.950 cas de contaminations au coronavirus pour 13.579 décès.

(Anthony Deutsch; version française Claude Chendjou)

Je fais un don

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter