Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Italie : Plusieurs personnalités atteintes du Coronavirus

La pandémie du coronavirus ne choisit pas ses “clients”. En Italie, plusieurs personnalités de premier rang ont déjà été contaminées au Covid-19.

MILAN (Journal Chrétien) – Daniele Rugani, 25 ans, défenseur central de la Juventus de Turin et de la “squadra Azzura” (sélection nationale italienne) a été contrôlé positif au dépistage du Coronavirus. La nouvelle a eu l’effet d’un tremblement de terre mercredi à Turin d’abord, puis dans toute l’Italie. C’est la Juventus de Turin qui a elle-même publié l’information sur son site officiel, en annonçant avoir aussitôt pris des mesures pour que tout coéquipier, membre du staff ou proche qui a été en contact avec le premier footballeur professionnel victime de la pandémie en Italie soit mis en isolement aux fins de subir les examens adéquats.

« Je vais bien, restez à la maison »

Sur les réseaux sociaux, le footballeur a tenu à rassurer les fans de son club et le monde du football : « A tous ceux qui s’inquiètent pour moi, je vais bien. J’invite tout le monde à respecter les règles, car ce virus ne fait aucune distinction ! Faisons-le pour nous-mêmes, pour nos proches et ceux qui nous entourent. »

Mercredi, le pays sous le choc, apprenait le décès du président de l’Ordre des médecins de l’emblématique province de Varese, Roberto Stella, originaire de Busto Arsizio, 20 km de Milan, qui était interné dans la ville voisine de Come, pour cause de la pandémie.

Décidément, le coronavirus a tenu à lancer un message de fermeté aux “VIP” de la belle péninsule. Le numéro Secrétaire de Parti démocratique (PD), une des deux formations politique de la majorité au pouvoir, et actuel gouverneur de Rome (Latium)Nicola Zingaretti, a également annoncé d’avoir été contrôlé positif au Coronavirus : “Pas de panique, je lutte. A nous revoir bientôt”, a-t-il annoncé dans une vidéo postée par son staff sur Facebook. Par mesure de précaution, le personnel et les responsables du parti ayant été en contact avec lui, subissent des contrôles appropriés.

Au même moment, le gouverneur des Abruzzes Marco Marsilio et celui de la Sicile Nello Musumeci sont en isolement préventif. Le dernier homme politique frappé par le Coronavirus est le Questeur de l’Assemblée nationale, Edmondo Cirielli, député de “Fratelli d’Italie” de Giorgia Melloni. Il est le deuxième député infecté par le coronavirus à Montecitorio. Avant lui, Claudio Pedrazzini originaire de Lodi (ville épicentre de la pandémie en Lombardie), un ancien parlementaire de “Forza Italia” de Silvio Berlusconi, aujourd’hui dans le groupe mixte pour le mouvement “Cambiamo”, avait été testé positif.

La crainte des infections au Parlement augmente donc, à tel point qu’au cours de la session de mercredi, la Chambre basse et le Sénat étaient à moitié de la salle vide, alors que les élus étaient appelés à approuver les mesures d’urgences du gouvernement visant à combler le déficit budgétaire, après une rallonge extraordinaire de 25 milliards d’euro mobilisés pour maintenir sous perfusion, l’économie d’un pays sinistré, mais uni et fier, qui finalement a appris à faire boc face à l’ennemi commun.

Le premier ministre Antonio Conte en médecin du pays

Aux grands maux, les grands remèdes. Et en l’absence d’un traitement curatif officiel contre la pandémie, l’Italie s’est laissée aller aux bons soins de son premier ministre, Antonio Conte, 54 ans, professeur privé et avocat de Droit sans couleur politique reconnue. En première ligne de la gestion d’une pandémie inattendue, le président du Conseil des Ministre et chef du gouvernement est aux fours et aux moulins. Mercredi soir, il a prescrit un traitement choc qui vient s’ajouter à celui déjà prescrit lundi. Bien-sûr, il ne pouvait s’agir pour l’heure que de restrictions.

Même si le presidente del consiglio se refuse à toute idée de fermeture totale prônée par une partie de l’opposition, il n’en demeure pas moins qu’en Italie, tout est fermé : bars, boutiques, salons de coiffures, bureaux, écoles, universités, magasins… Seuls restent ouverts, les espaces nécessaires comme les supermarchés pour lesquels le premier ministre a rassuré qu’ils ne manqueraient jamais de vivres.

D’ailleurs, Antonio Conte qui s’est exprimé mercredi en direct sur sa page Facebook, a appelé les italiens à ne pas se bousculer. Toutefois, pour aller chercher des vivres, aller travailler, cela doit relever de l’ordre de la nécessité. Un des mérites du premier ministre est surtout d’avoir avec humilité, patience et fermeté, évité de céder aux polémiques de l’opposition. Temperé, réservé et tolérant, Antonio Conte a réussi à mobiliser toutes les énergies du pays autours du seul idéal de lutte contre le Coronavirus. Les italiens apprécient. Les sondages disent qu’à ce jour, il est le leader italien le plus aimé. Ému, il a remercié les italiens pour leurs efforts. En promettant : « Nous recommencerons bientôt à nous embrasser, avec la force de nos liens ». Forza Italie !

Jean Claude Mbédé Fouda,
Journaliste à Milan

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter