Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Je fais un don

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Kristalina Georgieva prend ses fonctions à la tête du FMI

L’économiste bulgare Kristalina Georgieva, ancienne directrice générale de la Banque mondiale (BM), a pris ses fonctions mardi en tant que directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) pour un mandat de cinq ans.
Mme Georgieva, choisie par l’Union européenne (UE) pour diriger le FMI, était la seule candidate en lice. Succédant à la Française Christine Lagarde, Mme Georgieva est la première personne issue d’une économie de marché émergente à diriger le FMI depuis sa création en 1944.
Mme Georgieva, âgée de 66 ans, a été directeure générale de la BM depuis janvier 2017. De février à avril, elle a été présidente par intérim de l’institution mondiale, suite à la démission soudaine de l’ancien chef Jim Yong Kim au début de cette année. À la BM, elle aurait fait pression l’année dernière pour obtenir le consensus des actionnaires sur un programme de hausse de capitaux et de réforme pour une valeur de 13 milliards de dollars, permettant de réduire le volume des prêts aux pays en développement les plus fortunés et allouer davantage de ressources aux pays les plus pauvres.
Auparavant, Mme Georgieva a occupé de nombreux postes à la Commission européenne (CE) à partir de 2010, après l’adhésion de son pays à l’UE en 2007. Elle a été commissaire à la coopération internationale, à l’aide humanitaire et à la réponse aux crises, puis vice-présidente chargée du budget et des ressources humaines. A ce titre, elle a supervisé le budget de 161 milliards d’euros (175 milliards de dollars) de l’UE et s’est engagée à s’attaquer à la crise de la dette dans la zone euro ainsi qu’à la crise des réfugiés en 2015.
Avant de rejoindre la CE, Mme Georgieva avait travaillé à partir de 1993 à la BM pendant 17 ans, en tant qu’économiste de l’environnement, gravissant les échelons pour devenir vice-présidente et secrétaire de l’organisation en 2008. Elle a occupé un certain nombre d’autres postes au sein de la direction de cette institution, y compris ceux de directrice pour le développement durable, de directrice pour la Fédération de Russie, de directrice pour l’environnement, et de directrice pour l’environnement et le développement social de la région Asie de l’Est et Pacifique.
Née à Sofia, capitale de la Bulgarie, en 1953, Mme Georgieva est titulaire d’un doctorat en science économique et d’un master en économie politique et sociologie de l’Université de l’économie nationale et mondiale, où elle a travaillé comme professeur adjoint entre 1977 et 1993. Au cours de sa carrière universitaire, elle a été chercheuse à la London School of Economics au Royaume-Uni et au Massachusetts Institute of Technology aux États-Unis.
Rappelant que c’est un « immense honneur » pour elle d’avoir été choisie comme prochaine directrice générale, Mme Georgieva a déclaré la semaine dernière à la presse au siège du FMI qu’elle jouerait le rôle de « fervent partisan » du mandat de prêteur mondial.
La nouvelle directrice du FMI a déclaré qu’elle tiendra pleinement compte des défis devant elle. « La croissance économique mondiale continue de décevoir. Les tensions commerciales persistent et le fardeau de la dette augmente dans de nombreux pays », a-t-elle déclaré, ajoutant que « sont apparus des signes d’avertissement ».
« Ma priorité immédiate pour le FMI est d’aider nos membres à minimiser le risque de crise et à être prêts à faire face aux ralentissements en cas de récession », a dit Mme Georgieva. « Et pourtant, nous ne devons pas perdre de vue l’objectif à long terme, qui est de bâtir des économies plus fortes et d’améliorer la vie des peuples sur la base de politiques monétaires, budgétaires et structurelles saines ».

A lire aussi:

Kristalina Georgieva

Soutenir le journal Chrétien

A travers le monde, vous êtes des milliers à lire le Journal Chrétien quotidiennement, pour y retrouver quelque chose d’unique: une actualité, une dépêche, un témoignage, une méditation, une étude biblique ou d’autres ressources bibliques gratuites. C’est pourquoi il est si important que ce média chrétien demeure un service quotidien, gratuit et sans publicité. Cependant, un journalisme de qualité a un coût. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au coeur de l’univers digital, votre soutien financier ponctuel ou régulier demeure indispensable. Je fais un don.

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%

Laisser un commentaire

Soutenez Bible audio

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter