Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Belgique : Rentrée des classes 2020 en code jaune.

L’information est tombée ce vendredi 14/08/2020 : le code jaune et la semaine de cinq jours sont maintenus.

A la suite de la réunion de ce vendredi avec les principaux acteurs de l’enseignement dont l’objectif était de préparer la prochaine rentrée de septembre dans un contexte sanitaire marqué par la récente reprise des contaminations, le communiqué de presse de la ministre de l’Education Caroline Désir a indiqué que sur base du dernier avis des experts du GEES et de la prise en compte de considérations épidémiologiques, pédagogiques et sociales, les Ministres de l’Éducation confirmaient l’application du code jaune pour la rentrée, à tous les niveaux (enseignement maternel, primaire, secondaire, enseignement artistique à horaire réduit, enseignement supérieur, promotion sociale), mais en imposant une vigilance accrue et quelques ajustements.

En effet, après concertation de chaque ministre compétent avec les acteurs de son enseignement, les différentes communautés se sont accordées pour organiser une rentrée scolaire sous un régime commun « code jaune », malgré la reprise relative de l’épidémie de Covid-19 chez nous.

Le code jaune sera d’application dans tout le pays.

Le code jaune signifie que les écoliers de maternelle et de primaire vont en classe normalement, cinq jours par semaine.En secondaire, il avait été décidé de n’organiser les cours que quatre jours par semaine. Les autorités sont cependant revenues sur cette décision : les cours auront bien lieu cinq jours par semaine pour le secondaire en code jaune. Ce code couleur implique que les élèves doivent porter un masque si la distance physique ne peut pas être respectée.

Le code orange pourrait s’appliquer dans les zones où le virus est plus présent.

Le ministère de l’Education précise que dans les communes où la situation pandémique est aiguë, il est possible de passer à un enseignement hybride correspondant au code orange (mi-temps présentiel/à distance) exclusivement pour le deuxième et troisième degré de l’enseignement secondaire.

Une exception est toutefois faite pour les élèves les plus fragiles qui pourront toujours être invités à se présenter physiquement à l’école.

Pour l’enseignement fondamental et le premier degré de l’enseignement secondaire, le passage en code orange est également possible mais les élèves pourront continuer à fréquenter l’école à temps plein dans ce cas de figure.

Le communiqué du ministre a précisé qu’après une réunion entre la cellule de crise locale existante, les représentants de l’enseignement, de la promotion de la santé à l’école et des autorités régionales compétentes en matière de santé, ceux-ci transmettront une proposition de décision de changement de code couleur à la Ministre concernée.

La Ministre de l’Éducation pourra approuver ou rejeter, en dernier ressort, la décision du passage d’un code à un autre au niveau local.

La semaine de cinq jours sera la norme

D’après le cabinet de la ministre, les experts du GEES ont signalé que la journée sans école le mercredi n’avait pas d’impact épidémiologique sur les effets secondaires organisationnels pour les écoles et donc la semaine de cinq jours de cours sera à nouveau la norme de départ.

Le cabinet de la ministre ajoute : « Ces éléments démontrent la priorité accordée, en cette période de crise sanitaire, aux enjeux psycho-sociaux et éducatifs de la fréquentation de l’école pour les enfants et les adolescents, tout en faisant face, avec le plus de souplesse possible, aux exigences de sécurité. Ce choix assumé nécessite également que les écoles, les enseignants et les élèves s’engagent à respecter scrupuleusement les règles comme, par exemple, le port du masque en classe (tout en permettant de l’ôter durant les pauses ou les activités sportives). Complémentairement, uniquement dans l’enseignement secondaire, le code jaune sera renforcé momentanément pour limiter au strict minimum les contacts avec des tiers à l’école à travers des restrictions en termes d’accès de ceux-ci aux écoles ou de suppression d’activités extra-muros« ,


 

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter