Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

L’Allemagne recense plus de 100.000 morts depuis le début de la pandémie

Des gens passent devant un panneau informant les clients des mesures contre la COVID-19 à l’extérieur d’un marché à Francfort, en Allemagne, le 19 novembre 2021. (Xinhua/Lu Yang)

BERLIN, 25 novembre (Xinhua) — Le nombre total de décès attribuables à la COVID-19 en Allemagne a atteint 100.119, suite à l’ajout de 351 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures, a annoncé jeudi l’Institut Robert Koch (RKI).

« 100.000 personnes ont perdu la vie, et un grand nombre d’enfants, de parents, de proches, de partenaires, d’amis et de collègues portent leur deuil », a déclaré jeudi sur Twitter le ministre de la Santé par intérim, Jens Spahn.

Le RKI fait également état d’un nouveau record de nombre d’infections quotidiennes, avec 75.961 nouveaux cas recensés ce jeudi, soit près de 10.600 de plus qu’il y a une semaine. En une semaine, le taux d’incidence national sur sept jours s’est hissé de 337 à 420.

Un homme entre dans un centre de dépistage de la COVID-19 à Berlin, en Allemagne, le 15 novembre 2021. (Xinhua/Shan Yuqi)

Le nombre de patients atteints de la COVID-19 et nécessitant des soins intensifs a augmenté de 132 au cours des dernières 24 heures, atteignant 4.202 ce jeudi, selon le registre en ligne de l’Association interdisciplinaire allemande des soins intensifs et de la médecine d’urgence (DIVI).

Pour enrayer cette quatrième vague de COVID-19, l’Allemagne a intensifié ses mesures et mis en place la règle des 3G, acronyme de « geimpft, getestet, genesen », c’est-à-dire vacciné, dépisté et guéri, une règle qui s’applique désormais dans les lieux de travail et les transports publics.

Face à des chiffres record d’infections, des personnalités politiques d’Allemagne ont commencé à soutenir ouvertement la vaccination obligatoire.

« Dans une situation dynamique, lorsqu’on est confronté à une telle maladie, exclure catégoriquement quelque chose pour toujours est hors de question », a déclaré le ministre désigné à la Justice, Marco Buschmann, sur la chaîne de télévision ARD ce jeudi.

Selon une enquête récente de l’institut d’étude de marché YouGov, 69% des citoyens allemands soutiennent une obligation de vaccination générale, tandis que 23% seulement sont opposés à une telle mesure.

Des gens font la queue pour se faire vacciner contre la COVID-19 devant un bus de vaccination à Berlin, en Allemagne, le 22 novembre 2021. (Xinhua/Stefan Zeitz)

Malgré les multiples vaccins largement disponible, la campagne de vaccination a ralenti dans ce pays. Le taux de vaccination en Allemagne n’a augmenté que de deux points de pourcentage environ depuis la fin octobre, et il s’élevait à 68,2% en date de ce mercredi, selon le RKI.

La vaccination est « un moyen crucial d’éviter beaucoup plus de souffrances », a souligné M. Spahn. Toutefois, les chiffres récents apportent « un certain encouragement », a-t-il ajouté, car près de 200.000 premières doses de vaccin ont été administrées au cours des deux derniers jours, tandis que le nombre de doses de rappel a atteint un nouveau record quotidien de 626.000 mercredi.

Je fais un don
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter