Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

30e anniversaire de la chute du mur de Berlin

BERLIN (Reuters) – Le président allemand Frank-Walter Steinmeier a rendu hommage samedi aux pays d’Europe de l’Est qui ont contribué à la chute du mur de Berlin, à l’occasion du 30e anniversaire de cette révolution pacifique.

« Ensemble, avec nos amis, nous nous souvenons avec une profonde gratitude des événements d’il y a 30 ans », a-t-il déclaré lors d’une cérémonie célébrée au mémorial du Mur, en présence de la chancelière Angela Merkel et des chefs d’Etat polonais, hongrois, slovaque et tchèque.

« Sans le courage et le désir de liberté des Polonais, des Hongrois, des Tchèques et des Slovaques, les révolutions pacifiques d’Europe de l’Est et la réunification de l’Allemagne n’auraient pas été possibles », a poursuit Frank-Walter Steinmeier, qui comme ses quatre homologues, a fiché une rose dans une portion du Mur conservée au mémorial.

Lire aussi : Macron rencontrera Merkel dimanche à Berlin pour réfléchir au projet européen

Emmanuel Macron rencontrera dimanche Angela Merkel à Berlin, où le président français et la chancelière allemande participeront à un "moment de réflexion" sur le sens du projet européen à l'occasion du 30e anniversaire de la chute du Mur, a annoncé l'Elysée jeudi. /Photo prise le 16 octobre 2019/REUTERS/Régis Duvignau

Emmanuel Macron rencontrera dimanche Angela Merkel à Berlin, où le président français et la chancelière allemande participeront à un « moment de réflexion » sur le sens du projet européen à l’occasion du 30e anniversaire de la chute du Mur, a annoncé l’Elysée jeudi. /Photo prise le 16 octobre 2019/REUTERS/Régis Duvignau

En août 1989, les gardes-frontières hongrois ont, pour la première fois, autorisé les Allemands de l’Est à entrer librement en Autriche, ce qui a ouvert la voie à la chute du Mur, trois mois plus tard.

Selon Frank-Walter Steinmeier, la disparition de ce symbole de la Guerre froide n’a pas scellé la « fin de l’histoire », annoncée par l’historien américain Francis Fukuyama. Les confrontations politiques se poursuivent et l’avenir est plus incertain que jamais, a-t-il souligné.

La démocratie libérale est « contestée et remise en question », c’est pourquoi l’Allemagne et ses alliés européens doivent se battre chaque jour pour une Europe pacifique et unie, a-t-il ajouté.

« Les valeurs sur lesquelles l’Europe est fondée – liberté, démocratie, égalité, Etat de droit, respect des droits de l’homme – sont tout sauf évidentes. Elles doivent être renforcées et défendues sans relâche », a quant à elle déclaré Angela Merkel, qui recevra Emmanuel Macron dimanche.

Les célébrations de la chute du Mur doivent s’achever dans la soirée porte de Brandebourg par un concert de l’orchestre Staatskapelle de Berlin dirigé par Daniel Barenboim et un « set » de DJ WestBam, légende de la techno.

(Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter