Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le report du dialogue politique au Haut-Karabakh est inacceptable

Partager sur:

Il n’est pas bon d’ajourner le processus de négociation politique sur le Haut-Karabakh, a mis en garde le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre arménien des Affaires étrangères Zohrab Mnatsakanyan lundi à Moscou, selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Les deux parties ont discuté de manière étendue de la situation dans la région du Haut-Karabakh, y compris d’une réunion trilatérale récente des ministres des Affaires étrangères de Russie, d’Azerbaïdjan et d’Arménie.

« Nous avons discuté de cela en détails aujourd’hui. Nous avons également échangé des vues sur la manière d’aller de l’avant. Cela ne signifie pas que toutes les questions seront résolues de manière rapide et simultanée. Nous comprenons qu’un processus de négociation politique est nécessaire, mais nous considérons qu’il n’est pas bon de retarder sa reprise », a déclaré M. Lavrov.

Il est nécessaire de mettre en oeuvre immédiatement un cessez-le-feu à des fins humanitaires, de s’assurer que le cessez-le-feu soit observé, de procéder aux échanges de prisonniers, de détenus et de dépouilles, et de reprendre le processus politique sous l’égide du Groupe de Minsk de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et sur la base des principes développés dans ce cadre, a déclaré M. Lavrov en réponse à une question sur les violences actuelles dans la région.

L’Arménie et l’Azerbaïdjan ont conclu un accord de cessez-le-feu dans la région du Haut-Karabakh qui a pris effet samedi midi, à la suite de longues négociations à Moscou dans la nuit du vendredi.

Des affrontements ont éclaté fin septembre entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie le long de la ligne de contact dans la région du Haut-Karabakh, provoquant des pertes civiles et militaires des deux côtés.

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter