Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le conseil de l’Otan se réunit à la demande d’Ankara

Partager sur:

Le conseil de l’Otan va se réunir ce vendredi à la demande de la Turquie pour examiner la situation en Syrie, a annoncé vendredi son secrétaire général, Jens Stoltenberg.

La Turquie a demandé la tenue de consultations en vertu de l’article 4 du traité fondateur de l’Otan, qui permet à tout pays membre de l’alliance de demander des consultations chaque fois que, de l’avis de l’un d’eux, son intégrité territoriale, son indépendance politique ou sa sécurité est menacée. Un responsable de l’Otan a précisé que les ambassadeurs des Etats membres se réuniraient vers 10h00 (09h00 GMT).

La demande d’Ankara intervient alors que des raids aériens ont fait au moins 33 morts jeudi dans les rangs des forces turques déployées dans la province syrienne d’Idlib encore aux mains de l’insurrection.

Un haut fonctionnaire a annoncé après les raids que les autorités turques n’empêcheraient plus les réfugiés syriens d’affluer en Europe.

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu s’est entretenu jeudi avec Jens Stoltenberg.

L’offensive menée par les forces syriennes avec l’appui de l’aviation russe pour reprendre la province d’Idlib, où se trouvent les dernières positions de l’insurrection, a fait près d’un million de déplacés.

La Turquie, qui a accueilli 3,7 millions de réfugiés depuis le début du conflit et redoute un nouvel afflux, exige le retrait des forces syriennes engagées dans cette province avant la fin du mois. Le président Recep Tayyip Erdogan a promis la semaine dernière une intervention militaire imminente pour mettre fin à l’offensive gouvernementale et accuse la Russie de violer l’accord de « désescalade » qu’il a conclu avec Vladimir Poutine en 2018.

Ankara s’est par ailleurs engagé en 2016 auprès de l’Union européenne à retenir les migrants qui transitent par son territoire, moyennant plusieurs milliards d’euros d’aide.

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter