Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Ils veulent sauver l’accord sur le nucléaire iranien

Les signataires restés membres de l’accord sur le nucléaire iranien sont engagés dans une course contre la montre pour trouver des solutions spécifiques permettant de sauvegarder cet accord, a déclaré mercredi à Vienne l’ambassadeur chinois Wang Qun.

M. Wang, représentant permanent de Chine auprès des Nations Unies et d’autres organisations internationales à Vienne, a tenu ces propos devant la presse après une réunion de la Commission conjointe du Plan d’action global commun (JCPOA) (accord sur le nucléaire iranien), à laquelle assistaient les représentants de la Chine, de la France, de l’Allemagne, de la Russie, du Royaume-Uni et de l’Iran.

Présidée par Helga-Maria Schmid, secrétaire générale du Service européen pour l’action extérieure (SEAE), cette réunion intervient alors que les signataires tentent de trouver un moyen de persuader Téhéran de revenir aux engagements du JCPOA. La République islamique d’Iran a en effet pris une série de mesures visant à renoncer à certains de ses engagements en matière de nucléaire, en réponse à la décision des Etats-Unis de se retirer de l’accord et de réimposer des sanctions à l’Iran.

Selon M. Wang, le problème actuel est largement attribuable au retrait américain du JCPOA et à la politique de pression maximale de Washington envers l’Iran.

Pour sauver l’accord, les participants ont examiné l’idée d’une « formule spécifique en plusieurs étapes, basée sur la réciprocité ». Une telle solution pourrait d’une part aider l’Iran à obtenir de véritables avantages économiques dans le cadre du JCPOA, et d’autre part garantir que toutes les parties puissent revenir à une application pleine du JCPOA, a-t-il ajouté.

« Les participants travaillent tous contre la montre pour trouver des solutions spécifiques permettant de sauvegarder le JCPOA, afin de faire en sorte que non seulement l’Iran mais aussi les autres partenaires reprennent le processus de mise en oeuvre du JCPOA », a-t-il indiqué.

Le mécanisme de résolution des différends n’était pas à l’ordre du jour de cette réunion, a précisé M. Wang. « Juridiquement parlant, il existe différents points de vue à ce sujet », a-t-il ajouté.

Au lieu de discuter de cette question, les participants sont tous d’accord pour se concentrer sur des mesures réalisables sur le terrain, qui permettraient de faire avancer le processus et de préserver le multilatéralisme et le JCPOA, a indiqué M. Wang.

Les commentaires sont fermés.

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter