Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Accord sur le nucléaire iranien

Partager sur:

Le Haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a affirmé que le bloc s’efforcerait de préserver l’accord sur le nucléaire iranien suite à la demande des États-Unis de rétablir les sanctions à l’encontre de l’Iran.

Le responsable a tenu ces propos lors d’un entretien téléphonique avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, a indiqué le service de l’action extérieure de l’UE dans un communiqué de presse publié vendredi.

Lors de sa discussion avec M. Lavrov, M. Borrell a réaffirmé sa détermination à continuer de travailler avec la Russie, les autres participants au Plan d’action global commun (JCPOA) et la communauté internationale pour préserver cet accord.

Les États-Unis ont adressé jeudi une lettre au Conseil de sécurité de l’ONU, demandant l’activation du mécanisme de « snapback », qui permet à un participant au JCPOA de demander le rétablissement des sanctions multilatérales à l’encontre de l’Iran levées en 2015 en accord avec la résolution 2231 adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Dans un communiqué publié jeudi soir, M. Borrell a affirmé que les États-Unis avaient perdu tout fondement à invoquer le mécanisme de rétablissement des sanctions en se retirant de cet accord en 2018.

« En tant que coordinateur de la Commission conjointe du JCPOA, je continuerai de faire tout mon possible pour assurer la préservation et la mise en oeuvre complète du JCPOA par toutes les parties », a déclaré M. Borrell, soulignant que le JCPOA resterait un pilier essentiel de l’architecture de non-prolifération mondiale, contribuant à la sécurité régionale.

Les États-Unis, sous la direction du président Donald Trump, ont décidé le 8 mai 2018 de se retirer unilatéralement du JCPOA, et de rétablir leur sanctions à l’encontre de Téhéran, malgré les objections de la communauté internationale.

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter