Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Discours d’Emmanuel Macron sur la situation en Afghanistan

Faire un don au Journal Chrétien

Le président français Emmanuel Macron a appelé lundi soir à une coopération sécuritaire « efficace » entre l’Europe, les Etats-Unis et la Russie, au lendemain de la prise de pouvoir des taliban en Afghanistan, déclarant que ce pays ne devait « pas redevenir le sanctuaire du terrorisme qu’il a été ».

S’exprimant lors d’une allocution télévisée, le chef de l’Etat a souligné que l’urgence « absolue » était de mettre en sécurité les ressortissants français présents dans le pays ainsi que les employés afghans de la France, indiquant que les opérations d’évacuation avaient été anticipées au cours des dernières semaines, alors que s’amplifiaient les offensives des taliban à travers l’Afghanistan.

Les insurgés ont pris dimanche le contrôle de la capitale Kaboul et provoqué la fuite du président Ashraf Ghani ainsi que de nombreux diplomates occidentaux, tandis que des centaines de civils se sont massés à l’aéroport de Kaboul dans l’espoir de quitter le pays.

Emmanuel Macron a indiqué que tous les employés afghans des structures françaises qui pouvaient être menacés et leurs familles, soit au total plus de 600 personnes, avaient déjà été pris en charge dans de bonnes conditions en France.

Deux avions militaires et les forces spéciales françaises arriveront sur place « dans les prochaines heures » pour mener des opérations d’évacuation, a-t-il ajouté. « Nous sommes en contact avec tous les Français qui veulent rejoindre le sol national, qu’ils se trouvent à l’aéroport militaire, à l’aéroport civil ou sur le site historique de l’ambassade », a-t-il dit.

« TOURNANT HISTORIQUE »

Evoquant un « tournant historique » en Afghanistan avec des conséquences majeures pour le monde, Emmanuel Macron a annoncé que la France allait prendre « tout (sa) part » dans le cadre d’un effort international pour accueillir des migrants afghans mais que l’Europe ne pouvait pas assumer seule les conséquences de la « déstabilisation » du pays.

« Nous devons anticiper et nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants qui mettraient en danger ceux qui les empruntent (…) », a-t-il dit, annonçant une initiative avec l’Allemagne et d’autres pays européens « pour construire sans attendre une réponse robuste, coordonnée et unie qui passera par la lutte contre les flux irréguliers, la solidarité dans l’effort, l’harmonisation des critères de protection, et la mise en place de coopérations avec les pays de transit. »

Alors qu’il s’est entretenu dans la journée avec la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre britannique Boris Johnson, le président français a annoncé avoir discuté avec ce dernier d' »initiatives communes dans les prochaines heures » au Conseil de sécurité des Nations unies.

Plus tôt, les services de Boris Johnson ont évoqué dans un communiqué un possible projet de résolution commune avec la France à l’Onu et annoncé le souhait du dirigeant britannique d’organiser dans les prochains jours une réunion virtuelle des dirigeants du G7.

« Des groupes terroristes sont présents en Afghanistan et chercheront à tirer profit de la déstabilisation. Le Conseil de sécurité des Nations unies devra donc apporter une réponse responsable et unie », a déclaré Emmanuel Macron.

« L’Afghanistan ne doit pas redevenir le sanctuaire du terrorisme qu’il a été. C’est un enjeu pour la paix et la stabilité internationale (…) Nous ferons tout pour que la Russie, les Etats-Unis et l’Europe puissent efficacement coopérer, car nos intérêts sont les mêmes », a-t-il ajouté.

INITIATIVE FRANCO-BRITANNIQUE A L’ONU

Le Conseil de sécurité de l’Onu va devoir réagir de manière responsable et unie face à la menace terroriste liée à la prise de pouvoir des taliban en Afghanistan et la France prendra « dans les prochaines heures » des initiatives communes avec la Grande-Bretagne sur ce sujet, a déclaré lundi Emmanuel Macron.

Le Conseil de sécurité de l’Onu va devoir réagir de manière responsable et unie face à la menace terroriste liée à la prise de pouvoir des taliban en Afghanistan et la France prendra « dans les prochaines heures » des initiatives communes avec la Grande-Bretagne sur ce sujet, a déclaré lundi Emmanuel Macron. /Photo d’archives/REUTERS/Carlo Allegri

S’exprimant lors d’une allocution télévisée au lendemain de la prise de Kaboul par les islamistes armés, le chef de l’Etat a dit que la France ferait tout pour que la Russie, les Etats-Unis et l’Europe puissent coopérer efficacement face à cette menace.

« Des groupes terroristes sont présents en Afghanistan et chercheront à tirer profit de la déstabilisation », a dit Emmanuel Macron.

« Le Conseil de sécurité des Nations unies devra donc apporter une réponse responsable et unie. J’ai échangé sur ce point avec le Premier ministre (britannique Boris) Johnson et nous prendrons des initiatives communes dans les prochaines heures », a-t-il ajouté, alors que la France et la Grande-Bretagne sont deux des cinq membres permanents du Conseil de sécurité.

« L’Afghanistan ne doit pas redevenir le sanctuaire du terrorisme qu’il a été », a-t-il poursuivi. « C’est un enjeu pour la paix et la stabilité internationale, contre un ennemi commun, le terrorisme et ceux qui le soutiennent ; à cet égard, nous ferons tout pour que la Russie, les Etats-Unis et l’Europe puissent efficacement coopérer, car nos intérêts sont les mêmes. »

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter