Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Haïti : Les assassins de Jovenel Moïse enfin identifiés

Trois jours après les faits, le puzzle autour de l’assassinat du président Moïse commence à être reconstitué. Et les auteurs présumés de ce crime inédit sont progressivement identifiés…

C’était dans les premières heures de ce mercredi 7 juillet 2021, lorsque des hommes en noir ont fait irruption dans la résidence privée de Jovenel Moïse, 53 ans, et l’ont froidement assassiné. On a retrouvé l’ex-président haïtien allongé sur le dos, baignant dans une mare de sang. Des examens ont révélé que son corps présentait douze blessures par balles. Son bureau personnel ainsi que sa chambre ont été sauvagement saccagés. Son épouse Martine Moïse, la Première dame, âgée de 47 ans, a elle aussi été blessée durant cette expédition, mais son évacuation en Floride a permis de maintenir son état critique dans une situation relativement stable. Quant aux trois enfants du couple Moïse, Jomarlie, Jovenel Jr et Joverlein, ils sont dits dans un « endroit sûr » par les responsables gouvernementaux.

Pour l’heure, c’est l’état de siège qui prévaut en Haïti. Quelques heures après le meurtre du président, une fusillade a éclaté entre les forces de l’ordre et les assaillants, dans les rues de Port-au-Prince. Le chef de la police haïtienne, Léon Charles, a affirmé que la chasse à l’homme se poursuit pour tenter de capturer les quelques suspects qui sont toujours en fuite. Il a terminé en assurant « qu’ils seront tous tués ou capturés ».

Selon les dernières informations, le commando qui aurait mené cette opération serait constitué de 28 mercenaires. Le Premier ministre par intérim, Claude Joseph, a précisé que ceux-ci étaient des étrangers qui parlent anglais et espagnol (les langues pratiquées en Haïti étant le créole et le français, NDLR). 26 d’entre eux seraient de nationalité colombienne (dont 17 ex-militaires), et deux autres des Américains-Haïtiens. Le département d’État américain a déclaré qu’il était au courant de cette dernière information concernant ses présumés ressortissants, mais il n’a pas souhaité la commenter.

Pour l’heure, 17 mercenaires ont déjà été capturés par les forces de sécurité, puis menottés et présentés devant la presse locale avec leurs passeports. Le chef de la police a déclaré qu’ils allaient être traduits en justice. Le président colombien Ivan Duque a également ordonné au haut commandement de l’armée et de la police colombiennes, de coopérer activement à cette enquête. Cinq membres du commando auraient été neutralisés pour l’instant, et six autres seraient encore en fuite.

Selon le juge de Pétion-Ville, Clément Noël, plusieurs objets ont été retrouvés à l’intérieur des véhicules utilisés par les assaillants : des armes à feu, de nombreuses liasses de billets de 100 dollars US, des cartouches, des haches, des sacs, des pinces coupantes, des gilets pare-balles, des téléphones cellulaires et surtout le serveur de la caméra de surveillance de la résidence de Jovenel Moïse, ainsi que son chéquier de la Banque nationale de crédit (BNC). Quant à savoir qui serait le commanditaire de ce crime, le mystère reste entier.
L’un des prévenus en détention, l’Américain James Solages, 35 ans, aurait même déclaré « avoir trouvé ce job sur internet » lorsqu’on l’a interrogé sur le mobile de son implication dans cette vaste opération.

En attendant, le gouvernement haïtien a sollicité l’aide de plusieurs Etats, craignant que des infrastructures stratégiques tels que les ports, les aéroports ou encore les terminaux pétroliers, ne soient attaqués pour semer davantage la confusion au sein du pays. Des troupes en provenance de Washington et des Nations-Unies seront bientôt envoyées sur place afin de sécuriser ces zones indispensables.

 

 

 

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

[email protected]

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter