Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le père de Britney Spears va se retirer de la tutelle

Faire un don au Journal Chrétien

Assistera-t-on à la fin d’un feuilleton qui dure depuis treize ans ? Jamie Spears, le père de Britney, vient en effet d’accepter de se retirer de la tutelle de sa star de fille…

C’est par une lettre adressée à la cour de Los Angeles que Jamie Spears, le père de la chanteuse américaine Britney Spears, a accepté de renoncer à son rôle de tuteur auprès de sa fille, fonction qu’il occupe depuis aujourd’hui treize ans. Alors qu’il s’y était farouchement opposé la semaine dernière, il a affirmé ce jeudi être prêt à collaborer avec la justice afin qu’elle lui trouve un remplaçant.

Il faut dire que la situation commençait à devenir intenable pour M. Spears et ses avocats, suite au vent de contestation qui était né dans le pays et avec pour slogan « Free Britney ». Les fans de la pop star reprochent en effet à ce dernier, de profiter de sa fille et de jouir à sa guise d’une fortune estimée à environ 60 millions de dollars. De plus, la chanteuse se dit « emprisonnée » depuis plusieurs années, étant privée de faire des choix sur ses finances, sur ses activités professionnelles mais également sur sa vie privée. C’est depuis 2008 que la justice américaine l’avait ainsi placée sous l’autorité juridique de son géniteur, étant jugée mentalement inapte, suite à sa descente aux enfers qui avait été très médiatisée.

Depuis lors, Britney Spears mène une vie de prisonnière. Ces dernières années elle est montée au créneau pour claironner sa souffrance, et pour réclamer de s’affranchir de son géniteur. Elle a même menacé, le mois dernier, de ne plus remonter sur scène tant que son père biologique continuerait d’administrer sa fortune, sa vie amoureuse ainsi que l’ensemble de sa carrière. On a encore en mémoire son long monologue de vingt minutes devant un juge, dans lequel elle disait être déprimée et traumatisée face à cette situation qui s’éternise. Britney Spears, qui prend des médicaments pour contrôler son comportement, assurait aussi qu’elle n’avait même pas le droit de se faire retirer un stérilet imposé par son père, elle qui souhaite encore avoir des enfants : « Je veux juste reprendre ma vie, ça fait treize ans et ça suffit. »

Les avocats de la chanteuse se sont montrés ravis par cette annonce de retrait, en espérant que son application se fasse le plus rapidement possible : « Nous nous réjouissons de cette décision et souhaitons qu’elle soit appliquée immédiatement ».

Britney Spears est une artiste de 39 ans qui a connu le succès au tout début des années 2000, et qui est devenue une véritable icône de la musique aux États-Unis. Son cas, qui a défrayé la chronique pendant plusieurs années, a relancé le débat sur le système de tutelle au pays de l’Oncle Sam.
Une réforme sera probablement envisagée avec une loi Britney qui est en cours de préparation. Mais en attendant, les fans sont déjà satisfaits de savoir que leur idole va bientôt recouvrer sa liberté et son indépendance.

 

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

[email protected]

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter