Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Je fais un don

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Donald Trump doit réaffirmer son attachement à l’OMC

Des législateurs américains présentent une résolution exhortant le président Donald Trump à réaffirmer son attachement à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

WASHINGTON, 6 décembre (Xinhua) — Un groupe bipartisan de la Chambre des représentants américaine a présenté vendredi une résolution exhortant l’administration Trump à réaffirmer l’attachement des Etats-Unis à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et à poursuivre les réformes qui remettront son Organe d’appel en état de marche.

« Les Etats-Unis devraient réaffirmer leur attachement à l’OMC et travailler avec les autres membres de l’organisation pour parachever les réformes de l’OMC afin d’en améliorer la vitesse et la prévisibilité des règlements de différends (et aussi) de s’occuper des inquiétudes de longue date à propos de son Organe d’appel », affirme le document.

Cette résolution, préparée par le représentant démocrate Ron Kind et ses collègues de la commission dite des Voies et moyens (ways and means), qui supervise notamment les questions fiscales, survient alors que l’organe de résolution des différends de l’OMC, particulièrement son Organe d’appel, est confronté à une crise potentielle.

L’Organe d’appel, qui sert de facto de Cour d’appel de l’OMC, est composé de sept membres. Trois membres sont nécessaires afin de statuer sur un appel.

La nomination de nouveaux membres ayant été bloquée par les Etats-Unis, l’Organe d’appel ne sera plus en mesure de statuer sur de nouveaux dossiers après le 10 décembre, date à laquelle le mandat de deux de ses trois membres restants aura expiré.

« Cette résolution démontre le soutien de la Chambre des représentants envers l’OMC en tant qu’institution, et recommande à l’administration présidentielle de travailler avec nos alliés afin de donner à l’Organe les réformes dont il a désespérément besoin », a indiqué M. Kind.

« Il est clair qu’il y a des problèmes avec l’Organe d’appel qui doivent être traités, et qu’il faut en adapter les règles au XXIe siècle », a-t-il ajouté. « Ces changements auront lieu avec ou sans la participation de notre pays – à nous de décider qui tiendra le stylo ».

Terri Sewell, un représentant favorable au texte, a déclaré : « En ces temps de crise pour l’OMC, le Congrès doit réaffirmer son soutien à un système commercial fort basé sur des règles. Les travailleurs américains, les fermiers et les industriels dépendent d’une OMC équitable et transparente ; l’Amérique doit donc tenir un rôle de premier plan en proposant des réformes équitables et bien pensées ».

« Si nous abandonnons l’OMC », a prévenu pour sa part la législatrice Suzan Delbene, « ce sera d’autant plus dur pour nous de nous engager à l’échelle mondiale et de maîtriser le rythme des dossiers qui détermineront notre avenir, tels que l’e-commerce ou la vie privée ».

Soutenir le journal Chrétien

A travers le monde, vous êtes des milliers à lire le Journal Chrétien quotidiennement, pour y retrouver quelque chose d’unique: une actualité, une dépêche, un témoignage, une méditation, une étude biblique ou d’autres ressources bibliques gratuites. C’est pourquoi il est si important que ce média chrétien demeure un service quotidien, gratuit et sans publicité. Cependant, un journalisme de qualité a un coût. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au coeur de l’univers digital, votre soutien financier ponctuel ou régulier demeure indispensable. Je fais un don.

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%

Laisser un commentaire

Soutenez Bible audio

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter