Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Un rachat de Carrefour par un groupe étranger serait une difficulté majeure, dit Le Maire

PARIS (Reuters) – Le rachat de Carrefour par une entreprise étrangère représenterait une difficulté majeure, a déclaré jeudi le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, mettant en avant la sécurité alimentaire des Français.

Ces déclarations interviennent après l’annonce par le géant canadien Alimentation Couche-Tard d’une offre non contraignante déposée auprès de Carrefour au prix de 20 euros par action et principalement en numéraire.

« Je n’ai rien contre cette grande entreprise canadienne, je pense que Carrefour est une entreprise très solide et je lui fais pleinement confiance pour améliorer son modèle et développer un nouveau mode de distribution », a dit Bruno Le Maire lors d’une intervention à la conférence Reuters Next.

« Mais que Carrefour se fasse racheter par une entreprise étrangère serait une difficulté majeure pour nous tous », a-t-il poursuivi. « La sécurité alimentaire est au coeur des défis stratégiques de tous les pays développés. »

Plus tôt jeudi, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, s’est dit également « opposée » à un rachat de Carrefour, en évoquant l’importance du groupe de distribution dans la sécurité des chaînes d’approvisionnement alimentaires en France.

« Je suis favorable à ce qu’il n’y ait pas de remise en cause de l’actionnariat actuel de Carrefour pour qu’il puisse poursuivre sa stratégie, donc opposée à un rachat », a-t-elle dit sur Europe 1.

A la Bourse de Paris, le titre Carrefour a reculé jeudi de 2,5% à 17,10 après avoir bondi de 17% mercredi à la suite de la marque d’intérêt d’Alimentation Couche-Tard.

Le marché intègre probablement une plus faible probabilité pour qu’un rapprochement ait lieu face aux obstacles politiques, a relevé Ioannis Pontikis, analyste chez Morningstar.

Une source proche de Carrefour a indiqué que le groupe était surpris par les commentaires de Bruno Le Maire, qu’il a jugé prématurés.

« Nous sommes surpris par cette réaction alors que nous sommes qu’à un stade très préliminaire », a dit cette source à Reuters.

Une source proche du dossier a également indiqué à Reuters qu’il était encore trop tôt pour dire qu’un accord ne serait pas conclu.

Le Québec est en contact avec l’Elysée sur un éventuel rapprochement sur le dossier, a quant à lui déclaré le ministre québecois de l’Economie, Pierre Fitzgibbon.

S’adressant à des journalistes, il a dit faire valoir auprès de Paris que le groupe canadien pourrait être un bon propriétaire de Carrefour tout comme Alstom est devenu un bon propriétaire de Bombardier, allusion à l’acquisition par le groupe français de la division ferroviaire de l’industriel canadien.

En 2005, l’intérêt du géant américain PepsiCo pour le groupe d’agroalimentaire Danone avait déjà provoqué une levée de boucliers de la part des responsables politiques.

Depuis, la France a renforcé son arsenal législatif pour protéger les entreprises françaises jugées stratégiques de l’appétit de groupes étrangers, notamment dans le cadre de la loi Pacte adoptée en 2019.

(Leigh Thomas, Dominique Vidalon, Gwenaëlle Barzic, Matthieu Protard, Sarah White et Keith Weir; version française Bertrand Boucey et Blandine Hénault, édité par Nicolas Delame et Jean-Stéphane Brosse)

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEH0D0MQ-BASEIMAGE

Agir avec nous...

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité.

Le journal emploie une équipe de journalistes professionnels et collabore avec des agences de presse internationale, qui produisent chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux. Nous faisons cela car nous pensons que la publication d’informations fiables, transparentes et accessibles à tous sur ces questions est indispensable.

Vous comprenez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien. Des dizaines de milliers de personnes viennent chaque jour s’informer sur le Journal Chrétien, et de plus en plus de lecteurs comme vous soutiennent le journal.

Les dons de nos lecteurs représentent 100% de nos ressources. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, le journal serait renforcé. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir le Journal Chrétien en cliquant ici.

Téléchargez nos applications

Téléchargez nos applications

– L'application Bible.audio

Téléchargez l’application Bible.audio sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play. (appareils Android).

 

– L'application Journal Chrétien

Téléchargez l’application du Journal Chrétien sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play (appareils Android).

 

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter