Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nouveau: Vous pouvez suivre le Journal Chrétien à partir de l'application Google Actualités sur votre appareil Android ou iOS, en vous connectant avec votre compte Google. Afin d'ajouter le Journal Chrétien dans vos favoris, cliquez ici.

Faure Gnassingbé réélu président au Togo

Le président sortant Faure Gnassingbé a remporté le scrutin présidentiel du 22 février au premier tour avec 72,36 % des suffrages exprimés.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI), organe chargé de l’organisation et de la supervision des élections au Togo, a proclamé ces résultats encore provisoires dans la nuit de dimanche à lundi, en attendant les résultats définitifs de la Cour constitutionnelle qui seront connus dans les prochains jours.

Faure Gnassingbé a obtenu 1.938.889 voix sur un total de 2.679.557 des suffrages exprimés, alors que 3.614.056 électeurs étaient inscrits sur le fichier électoral pour ce scrutin présidentiel qui a enregistré un taux de participation de 76,63%.

Arrivé au pouvoir en 2005, Faure Gnassingbé a été réélu en 2010 avec 60,9% des voix, puis en 2015 avec 58,77%.

Briguant un quatrième mandat de cinq ans, il affrontait six candidats tous issus de l’opposition, à savoir : Agbeyomé Messan Kodjo, du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD); Jean-Pierre Fabre, de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Aimé Tchabouré Gogué, du parti Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI); Mouhamed Tchassona Traore, du parti Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD); Komi Wolou, du Parti socialiste pour le renouveau (PSR); Georges William Assiongbon Kuessan, du parti « Santé du Peuple ».

Un membre du personnel de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Togo procède au comptage des voix dans un bureau de vote de Lomé, le 22 février 2020. (Xinhua/Xiao Jiuyang)

Faure Gnassingbé a largement dominé MM. Kodjo (18,37%) et Fabre (4,35%), l’ancien chef de file de l’opposition, qui tous deux faisaient figure de sérieux challengers pour le président sortant.

Le processus électoral est sécurisé par la Force sécurité élection présidentielle (FOSEP-2020) composée de 10.000 éléments de la police et de la gendarmerie.

Un peu plus de 3,6 millions d’électeurs inscrits sur le fichier électoral, dont 348 au niveau de la diaspora, étaient attendus aux urnes pour exprimer leur choix dans 9.389 bureaux de vote, selon les chiffres de la CENI.

Une vingtaine d’organisations de la société civile togolaise ont déployé environ 3.000 observateurs nationaux à travers le pays.

En outre, 280 observateurs internationaux provenant pour la plupart de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union africaine ont suivi le déroulement du scrutin.

Faure Gnassingbé a été réélu Président du Togo au premier tour avec 72,36% des voix (Xinhua/Yvan Sonh)

Selon la Constitution togolaise adoptée en mai 2019, le président de la République togolaise est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours et à la majorité absolue des suffrages exprimés. Le mandat présidentiel est limité à 5 ans et est renouvelable une seule fois.

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter