Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nouveau: Vous pouvez suivre le Journal Chrétien à partir de l'application Google Actualités sur votre appareil Android ou iOS, en vous connectant avec votre compte Google. Afin d'ajouter le Journal Chrétien dans vos favoris, cliquez ici.

Une attaque de Boko Haram fait 98 morts et plonge le Tchad dans un deuil national

Un deuil national de trois jours est décrété au Tchad à partir du 25 mars 2020 à minuit à la suite d’une attaque meurtrière des positions de l’armée nationale par des éléments du groupe terroriste Boko Haram, le 23 mars dans la province du Lac.

L’attaque est perpétrée dans la localité de Boma, à la frontière entre le Tchad, le Cameroun et le Nigeria. Le dernier bilan de cette attaque dressé par l’Etat-major général des armées du Tchad fait état de 98 morts et 47 blessés du côté de l’armée tchadienne. Selon des sources concordantes, le groupe Boko Haram, quant à lui, a perdu une dizaine de ses combattants.

Le Président de la République du Tchad, Idriss Déby Itno, a admis qu’« en un seul coup, perdre autant d’hommes, dans l’histoire, c’est pour la première fois que cela arrive ». Accompagné du Ministre en charge de la Défense nationale, Mahamat Abali Salah, le Chef de l’Etat tchadien a fait le déplacement du Lac, le 24 mars 2020, pour prendre personnellement la direction des opérations militaires. Il a promis « une réplique foudroyante » à Boko Haram. Par ailleurs, des troupes de l’armée tchadienne sont arrivées en renfort des contingents déployés sur le terrain dans la province du Lac.

A N’Djaména, où la nouvelle de cette attaque de Boko Haram arrive comme un cheveu sur la soupe, tant l’ensemble des efforts individuels et collectifs vont dans le sens de la lutte contre le Covid-19, le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République, Kalzeubé Payimi Deubet, s’est rendu à l’Hôpital Militaire d’Instruction le 25 mars pour s’enquérir de l’état de santé des blessés ramenés du front de Boma.

L’attaque de Boma du 23 mars 2020 devrait soulever des préoccupations existentielles face au terrorisme dans le bassin du Lac Tchad et au Sahel. En effet, l’armée tchadienne est présentée comme la meilleure de la sous-région en matière de lutte contre les terroristes dont le groupe Boko Haram dans le bassin du Lac Tchad et une kyrielle de groupes islamistes ayant en général prêté allégeance à l’Etat islamique dans la bande sahélienne.

Les Etats du bassin du Lac Tchad luttent ensemble contre Boko Haram au sein de la Force Multinationale Mixte (FMM), tandis que ceux du Sahel fédèrent leurs actions au sein du G5 Sahel. Toujours est-il que ces deux réponses communautaires majeures demeurent jusqu’à ce jour peu efficaces face au terrorisme dans cette partie du continent africain.

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter