Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le Prof. Ngaressem Goltob Mbaye s’est éteint, le Tchad perd l’un de ses meilleurs géographes

Ayant tiré sa révérence à la suite d’une très courte maladie le 29 avril dernier, le Professeur Ngaressem Goltob Mbaye est inhumé dans la stricte intimité familiale le 4 mai 2020 à N’Djaména, du fait des mesures officielles de lutte contre le Covid-19. Alors qu’il n’en compte que sur les doigts d’une seule main, le Tchad perd ainsi l’un de ses Maîtres de Conférences en géographie.

Cadre chrétien et Vice-président de l’Université de Pala dans le sud-ouest du Tchad, le Prof. Ngaressem était précédemment Directeur général de l’Institut National Supérieur des Arts et Métiers de Biltine au nord du pays, et Secrétaire général de l’Université de N’Djaména, entre autres. Maître de conférences en 2019, il avait brillamment décroché son Habilitation à Diriger des Recherches à l’Université de Yaoundé 1 en 2018 et son Doctorat de 3ème cycle à l’Université de Cocody à Abidjan en 1998.

Son penchant pour la géographie remonte à bien loin dans le temps. « Très jeune, au CM2 à l’Ecole Notre Dame des Apôtres de Kabalaye à N’Djaména, racontait-il, je dévorais particulièrement les ouvrages du dessinateur Hergé, en suivant Tintin dans ses différentes aventures en Afrique, en Amérique latine, en Asie, en Europe. Je découvrais à travers ces lectures les pays, les villes, les types d’habitat, les modes d’habiter, la lune, les milieux marins, les déserts. C’est, je pense, mon premier penchant naturel vers la géographie ».

Son parcours est plutôt enviable. Baccalauréat série A4 en 1978 après des études secondaires au Lycée Félix Eboué de N’Djaména, il est entré à l’Université du Tchad la même année. Mais à cause de la guerre civile de 1979, les cours sont suspendus. Il a dû s’inscrire à l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville où, comme il aime à le raconter, il a retrouvé ses condisciples tchadiens Dobingar, Mbaïssatar, Yémadji et Djibrine Douba. Après l’obtention de la Licence en 1985 et du Diplôme d’Etudes Supérieures (DES) en 1989, il a régagné N’Djaména avec un « billet de rapatriement au Haut-Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés » comme il l’a souvent précisé avec un sourire.

De 1989 à 2020, le Prof. Ngaressem a passé la moitié de sa vie à transmettre le savoir aux jeunes, dispensant des enseignements et encadrant des travaux. Ses compétences ont été sollicitées au-delà des frontières nationales, notamment au Cameroun, au Togo, au Benin et en France. Il s’est également inscrit au Panthéon du Baccalauréat tchadien en étant à trois reprises, le Président du jury de cet examen, respectivement en 2003, 2009 et 2010.

Intègre, travailleur et particulièrement pointilleux, le Prof. Ngaressem Goltob Mbaye, avait positivement impacté les trajectoires académiques et professionnelles de bien des jeunes. « Grande a été ma surprise, quand je rencontre au hasard un officier de l’armée de l’air tchadienne qui me confesse que ce sont mes cours de géographie de la classe de 6ème qui l’ont amené à choisir de devenir Pilote », avait-il, par exemple, raconté au détour d’une conversation.

Yamingué Bétinbaye, 

Docteur en géographie

Les commentaires sont fermés.

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter