Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le Comité de Gestion de Crise Sanitaire, nouvel instrument de lutte contre le Covid-19 au Tchad

Partager sur:

Après avoir confié le leadership de la gestion de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus au Secrétaire Général de la Présidence de la République depuis environ deux mois, le Président tchadien, Idriss Déby Itno reprend les commandes à partir du 15 mai 2020 dans le cadre d’un Comité de Gestion de Crise Sanitaire (CGCS).

A l’Assemblée Nationale du Tchad, une séance est consacrée dans la matinée du 15 mai 2020 à la présentation du rapport du gouvernement sur la prorogation de l’état d’urgence sanitaire instauré le 25 avril dernier. Sept membres du gouvernement ont fait le déplacement du Palais de la Démocratie, siège de la Représentation nationale à N’Djaména. A l’arrivée, l’état d’urgence sanitaire est prorogé de deux mois par les députés, du 16 mai au 16 juillet.

Le gouvernement a saisi l’occasion de cette séance de travail pour annoncer la mise en place d’un Comité de Gestion de Crise Sanitaire « placé sous l’autorité et la supervision directes du Président de la République ». Ce Comité est composé de huit membres dont sept ministres et le Directeur de Cabinet Civil du Président de la République. Les ministres en question sont ceux des Affaires Etrangères, de la Défense et de la Sécurité, de l’Administration du Territoire, des Finances, de l’Economie, de la Santé et de la Communication.

Ce nouvel instrument est chargé de quatre missions fondamentales. Définir et mettre en œuvre la stratégie de gestion nationale de la pandémie de Covid-19. Orienter, coordonner, suivre, évaluer et adapter toutes les interventions des acteurs impliqués dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire. Prendre toutes les mesures appropriées de lutte contre la pandémie et ses conséquences et en assurer le suivi sur l’ensemble du territoire. Assurer la mise en œuvre effective et le suivi des mesures d’accompagnement social et de soutien économique.

Le Comité de Gestion de Crise Sanitaire remplace ainsi, au pied levé, la Cellule de Veille et de Sécurité Sanitaire pilotée par le Secrétaire Général de la Présidence de la République, Kalzeubé Payimi Deubet. Sa création survient à un moment où plusieurs voix s’élèvent contre la gestion de la Covid-19 par les pouvoirs publics tchadiens.

Pour Mahamat Zène Bada, Secrétaire général du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), parti au pouvoir, la Cellule de Veille et de Sécurité Sanitaire « est devenue inefficace avec une lourdeur administrative. Elle ne répond pas aux attentes de la population ». Le député Saleh Kebzabo, Président de l’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR) et ancien chef de file de l’Opposition, estime pour sa part que « la politique du gouvernement dans cette lutte est un échec ».

A l’heure où le Tchad totalise 428 cas confirmés de Covid-19 avec 48 décès, soit un taux de létalité des plus élevés au monde, l’un des signes qui militent contre cette Cellule de Veille et de Sécurité Sanitaire est le fait que son Président en personne soit testé positif au nouveau coronavirus et placé en quarantaine.

Yamingué Bétinbaye, 

Docteur en géographie 

Vous appréciez nos publications? Soutenez-nous !

Le Journal Chrétien est un média indépendant, gratuit et sans publicité, animé par des journalistes professionnels, qui a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. L’information, même en accès libre, a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour poursuivre notre mission. Pour plus d’information, cliquez ici.

Les commentaires sont fermés.

Adhérez au Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un média indépendant, gratuit et sans publicité, animé par des journalistes professionnels, qui a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. L’information, même en accès libre, a un coût. Adhérez à nos publications...

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter