Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Covid-19 : le Tchad allège les mesures de lutte contre la pandémie

Les restaurants et les marchés sont à nouveau ouverts au Tchad. Les taxis et les minibus reprennent leurs activités en ville. Toutefois, les conditions usuelles d’hygiène et de protection doivent être respectées par les usagers.

L’assouplissement de certaines mesures de lutte contre la Covid-19 sur le territoire tchadien est acté par le Comité de Gestion de Crise Sanitaire à travers un communiqué du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Oumar Yaya Hisseine. Cet allègement des mesures est effectif à partir du 21 mai 2020 et porte sur les secteurs de la restauration, du commerce de détail et du transport urbain.

Il s’agit essentiellement de « la réouverture des restaurants, y compris les lieux de grillade, pour les ventes à emporter ; la réouverture des boutiques, magasins et marchés, dans le respect des mêmes conditions sanitaires ; ainsi que l’autorisation de circulation des moyens de transport urbain avec un nombre de passagers, obligatoirement masqués, limités à quatre pour les taxis et 10 pour les minibus ».

Les autorités tchadiennes précisent, néanmoins, que l’exercice de ces activités doit reprendre « dans l’observation stricte des mesures usuelles d’hygiène et de protection ». Cet allègement des mesures de lutte contre le nouveau coronavirus semble s’inscrire à contre-courant de la propagation de la pandémie au Tchad. En effet, à la date du 21 mai 2020, soit deux mois presque jour pour après l’enregistrement du premier cas, le pays totalise 588 cas de contamination et 58 décès. Toutefois, les pouvoirs publics justifient leur décision par « le souci de concilier l’impératif de lutte sanitaire avec les nécessités économiques et sociales ».

Toujours est-il que la plupart des mesures prises contre le nouveau coronavirus au Tchad demeurent exécutoires. Les lieux de culte restent fermés, le port de masque demeure obligatoire et les villes principales dont la capitale N’Djaména restent en quarantaine. Par ailleurs, les visites familiales sont toujours réduites à un maximum de deux personnes et elles sont bannies auprès des personnes à risque comme les personnes âgées ou souffrant des maladies chroniques.

En procédant à cet assouplissement des mesures à quelques jours de la fin du mois de Ramadan, ordinairement célébrée à grandes pompes dans ce pays dont la population est en majorité musulmane, le gouvernement tchadien a pris le soin de rappeler que le non-respect des dispositions prises pour la lutte contre la Covid-19 « pourrait conduire au rétablissement des mesures d’interdiction totale ».

Yamingué Bétinbaye, 

Docteur en géographie

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter