Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Journal Chrétien

L'actualité en continu

La prochaine édition du FCSA à Dakar dégagera de nouvelles perspectives

La 8e Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération Sino-africaine (FCSA), qui se tiendra du 29 au 30 novembre à Dakar au Sénégal, dégagera de nouvelles perspectives dans le cadre de la coopération entre l’Afrique et la Chine, a déclaré à Xinhua le ministre des Affaires étrangères de la République du Congo, Jean-Claude Gakosso, dans une récente interview écrite.

« Rejoignant l’approche continentale », le Congo profite de la plateforme du FCSA, grâce à laquelle le pays africain a bénéficié d’un grand nombre d’infrastructures de base, « sans oublier des multiples offres de formations des étudiants et stagiaires dans des domaines variés », a précisé le ministre.

Selon lui, la nouvelle session du FCSA à Dakar « traduit bien la poursuite des engagements mutuels » pris entre l’Afrique et la Chine, tout en dégageant « de nouvelles perspectives » dans le cadre de la coopération entre les deux parties.

Face à la pandémie de COVID-19, l’Afrique et la Chine ont renforcé davantage leur partenariat, a-t-il indiqué.

« Force est de constater que la coopération avec la Chine a permis de refaire le visage de bien de pays du continent africain, y compris le Congo », a noté le chef de la diplomatie congolaise, réfutant des critiques visant à « ruiner l’image » de la Chine en Afrique.

Concernant la recherche de l’origine du nouveau coronavirus, M. Gakosso soutient la conclusion « plausible » du rapport de la mission conjointe OMS-Chine en mars dernier, qui avait jugé comme « extrêmement improbable » l’hypothèse selon laquelle le microbe se serait échappé d’un laboratoire.

« Le plus important n’est pas de verser dans les accusations et polémiques mais de sauver des vies », a-t-il estimé, appelant le monde entier à « se préoccuper de trouver des solutions et des traitements efficaces pour éradiquer définitivement cette pandémie ».

Saluant la Chine, qui « a toujours eu une oreille attentive aux cris de détresse de ses amis », le ministre a exprimé ses remerciements pour « la promptitude dont la Chine fait preuve dans la distribution des vaccins contre la COVID-19 », précisant que plus de 250.000 Congolais ont reçu au moins une dose du vaccin de SINOPHARM.

Notant que le Parti communiste chinois (PCC) vient de célébrer son centenaire en juillet dernier, M. Gakosso a dit que l’action du PCC, en particulier la reprise de son économie en pleine pandémie, devrait « inspirer » les pays africains à la recherche de modèles de développement.

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter