Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nouvelles attaques dans le centre du Mozambique

Un groupe de dissidents du principal parti d’opposition du Mozambique – la Résistance nationale du Mozambique (Renamo) – a déclaré vendredi que si le gouvernement voulait éviter de voir se multiplier les attaques armées dans la région centrale du pays, il ne devrait pas reconnaître Ossufo Momade comme chef de la Renamo.
Mariano Nhongo, qui est le chef du groupe, également connu sous le nom de « Junte militaire », s’est adressé à la presse par téléconférence à Maputo.
La récente vague d’attaques armées dans la région centrale du pays s’est soldée par des morts et la destruction de véhicules à moteur, que la « Junte militaire » a revendiquées.
« Si le gouvernement reconnaît qu’Ossufo Momade ne représente pas la Renamo, il n’y aura plus de fusillades ici ; le gouvernement doit accepter qu’il ne représente pas le parti », a déclaré M. Nhongo, ajoutant qu’une lettre a été envoyée au gouvernement pour formuler des demandes similaires, mais qu’elle est restée sans réponse.
Selon Mariano Nhongo, la lettre a également été adressée au groupe de contact des pourparlers de paix.
Les positions des forces de défense et de sécurité dans la région seront attaquées si le message est ignoré, a menacé M. Nhongo.
Le ministre de l’Intérieur Basilio Monteiro a affirmé jeudi que la force militaire sera renforcée pour prévenir les attaques contre les bus de passagers dans la région.
La junte militaire de la Renamo accuse Ossufo Momade et son exécutif de trahir les idées d’Afonso Dhlakama, chef du parti décédé en mai dernier des suites d’une maladie.

Les commentaires sont fermés.

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter