Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Maroc : Le FIFM mettra encore plus en avant la beauté du septième art

Partager sur:

RABAT, 30 novembre (Xinhua) — La 18ème éditon du Festival international du Film de Marrakech (FIFM), dont le coup d’envoi a été donné vendredi soir, mettra encore plus en avant la beauté du septième art, affirme le prince Moulay Rachid, président de la fondation du festival.
« Cette 18ème édition mettra encore plus en avant la beauté du septième art : une programmation riche en découvertes, avec toujours une compétition officielle révélatrice de nouveaux talents, sous le regard scrutateur d’un jury présidé par l’immense actrice, productrice et interprète écossaise, Tilda Swinton », écrit-il dans un éditorial publié sur le site web du Festival, pour présenter ce grand événement cinématographique qui se tient du 29 novembre au 7 décembre.
Le festival « revient cette année pour affirmer plus que jamais notre engagement en faveur des valeurs qui nous animent : le rapprochement des cultures, la rencontre de l’autre, au service d’un monde meilleur », souligne-t-il.
Lors de cette messe cinématographique, les cinéphiles et le grand public auront aussi le plaisir de voyager entre « le panorama du cinéma marocain », la programmation pointue du « 11e Continent », une section « jeune public », et enfin la sélection de films de la cinématographie australienne, « cinématographie plus que séculaire, à qui nous rendons hommage ».
« Nous rendrons aussi hommage au légendaire acteur et réalisateur Robert Redford, au réalisateur Bertrand Tavernier, monument du cinéma français, à la rayonnante actrice Priyanka Shopra, ainsi qu’à notre vedette nationale, qui marque de son parcours le cinéma marocain, Mouna Fettou », fait-il savoir.
« Que cette édition du Festival international du film de Marrakech soit pour vous un moment de bonheur, où le 7ème art viendra resserrer les liens d’amitiés qui nous unissent, pour un monde de paix », conclut le prince Moulay Rachid, frère du roi Mohammed VI du Maroc.

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter