Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le Kenya félicité pour sa réduction du taux de pauvreté

NAIROBI, 3 décembre (Xinhua) — Le Kenya a réalisé des progrès vers une réduction de la pauvreté et des inégalités au cours des dix dernières années écoulées, a déclaré mardi la Banque mondiale dans un rapport publié à Nairobi.
Utz Johann Pape, économiste senior à la Banque mondiale, a observé que les taux de pauvreté avaient diminué au Kenya au cours de cette période mais qu’ils restaient néanmoins élevés selon les normes des pays à revenu intermédiaire.
« Entre 2005-2006 et 2015-2016, le taux de croissance annuelle du PIB du Kenya s’est élevé en moyenne à 5,3%, un chiffre sensiblement supérieur à la moyenne de l’Afrique sub-saharienne qui est de 4,9% », a déclaré M. Pape aux journalistes à l’occasion du lancement de ce rapport.
Selon ce rapport, la réduction de la pauvreté s’est accélérée au cours des années de beau temps tandis qu’elle a ralenti au cours des années de sécheresse, en raison de la lourde dépendance aux précipitations du secteur agricole.
Selon ce rapport, le secteur agricole n’a pas été aussi dynamique au cours de la période étudiée que ceux des services ou de l’industrie, toutefois l’agriculture et les activités non agricoles de l’économie rurale jouent un rôle important dans la réduction de la pauvreté.
« Le taux de pauvreté du Kenya selon le seuil de pauvreté international a également reculé, passant de 43,7% en 2005-2006 à 36,8% en 2015-2016 », a noté M. Pape, ajoutant que le taux de couverture du Kenya en termes de programmes de protection sociale restait très limité.
« Des politiques de redistribution plus efficaces y compris des programmes de protection sociale et des initiatives conçues pour étendre les opportunités économiques pourraient accélérer la réduction de la pauvreté », a observé M. Pape.
Ce rapport observe également que le taux de pauvreté dans les régions rurales du Kenya a baissé d’environ 50% en 2005-2006 à 38,8% en 2015-2016, traduisant un recul de la population rurale pauvre de 14,3 millions à 12,6 millions de personnes.
Le coût du logement a également augmenté dans les villes petites et moyennes tandis que la population urbaine continue de stagner, observe ce rapport.
« Se rapprocher d’une éradication de la pauvreté d’ici à 2030 nécessitera des politiques spécialement dédiées pour accélérer l’éradication de la pauvreté », a ajouté M. Pape.
Les indicateurs de santé ont également marqué une amélioration considérable au cours des 10 à 15 dernières années. « Le taux de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans a reculé de 114,6 morts pour 1 000 naissances en 2003 à 52 pour 1000 seulement en 2014 », selon ce rapport.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter