Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

L’affluence des électeurs était faible à la présidentielle de Guinée-Bissau

Le scrutin pour le second tour de la présidentielle ce dimanche en Guinée-Bissau, se déroule dans le calme mais l’affluence des électeurs devant les bureaux de vote est « visiblement faible », a constaté un correspondant de Xinhua.
Ce constat a été fait à la Commission nationale des élections (CNE) et par la presse locale qui a relevé une faible présence des électeurs dans différents bureaux de vote à Bissau.
Le second tour de la présidentielle oppose deux anciens Premiers ministre Domingos Simoes Pereira, soutenu par le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, majoritaire) et Umaro Sissoco Embalo, soutenu par le Mouvement pour l’alternance démocratique (MADEM G-15). Ils ont respectivement obtenu, au premier tour, 40,13% et 27,65% des suffrages.
Après avoir accompli son devoir électoral, le président sortant José Mario Vaz, a appelé les électeurs à voter en masse. « J’espère qu’il y aura plus de participation électorale lors de ce second tour », a déclaré le chef de l’Etat bissau-guinéen. Au premier tour le taux d’abstention était de 25%.
De même, le candidat Domingos Simoes Pereira a appelé les électeurs à voter massivement pour contribuer à la sélection du nouveau président de la République. Il a exprimé sa confiance en sa victoire. « Je suis confiant dans la victoire pour construire la concorde nationale », a-t-il affirmé devant la presse.
Son adversaire, Umaro Sissoco Embalo, qui a voté dans la région de Gabú à 250 km de Bissau, a accusé la CNE et le ministère de l’Intérieur de préparer une fraude électorale, sans toutefois donner de détails.
Cependant, le Premier ministre Aristides Gomes, a souligné la transparence du processus électoral bissau-guinéen et a exclu la possibilité d’une fraude électorale.
Il a assuré que le processus électoral bissau-guinéen est « l’un des plus transparents de la région africaine », invitant « tous les électeurs à exercer leur droit de vote afin de contribuer pour la stabilisation du pays ».
Pour sa part, le chef de la mission d’observation de l’Union Africaine, Joaquim Rafael Branco, a souligné qu’aucun incident n’a été signalé dans la matinée et a salué « le civisme dont a fait preuve le peuple bissau-guinéen ».
Plus de 760.000 électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche pour choisir un président de la République, en replacement de Jose Mario Vaz qui n’est arrivé que quatrième au premier tour.
En vertu de la loi électorale, les bureaux de vote ouvrent à 7h00 et ferment à 17h00, heures locales et GMT.

Les commentaires sont fermés.

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter