Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Au Gabon, la Saint-Valentin se heurte au coronavirus

Les amoureux gabonais ne pourront pas célébrer la Saint-valentin, du fait des mesures de restriction dues au coronavirus.

 Depuis le 23 janvier, les populations gabonaises vivent sous l’emprise de nouvelles mesures restrictives prises par leur gouvernement, dans le but de résorber la résurgence du coronavirus.
En effet, même si le continent africain semble moins impacté que les pays occidentaux, le Gabon a connu une montée soudaine des cas de contamination depuis décembre 2020, pour atteindre des pics de près de 160 contaminations par jour. De plus, l’inquiétude est venue des variants britannique et sud-africain, dont on ne maîtrise pas encore complètement la dangerosité.

Ce durcissement est aussi la conséquence du relâchement des citoyens gabonais, lesquels ne respectaient plus convenablement les mesures barrières. Cela a poussé le ministre de l’intérieur à énoncer des sanctions : « Le non port du masque sera sanctionné de 25 000 francs CFA à 200 000 francs CFA. S’agissant particulièrement des salles de fêtes, restaurants et hôtels, tout non-respect conduit à une amende qui se situera entre 5 et 10 millions de francs CFA. »
Dissuasif, donc. Avec en prime un couvre-feu qui allait de 22h à 5h du matin, mais également aussi la fermeture des frontières.

 Pour cette Saint-Valentin, ces mesures ont été davantage renforcées. Le couvre-feu, passé de 22h à 20h, sera dorénavant instauré dès 17h pour se terminer à 5h du matin. Les tourtereaux gabonais pourront donc uniquement batifoler à domicile, ou alors par textos interposés. Les traditionnels dîners aux chandelles seront également limités. Car depuis vendredi, il est en effet interdit pour un restaurant ou tout autre établissement récréatif ouvert au public, d’accueillir des clients qui n’auraient pas présenté de test covid négatif.

Rappelons que le Gabon a connu son premier cas de contamination en mars 2020. Le pays compte à ce jour 12 577 cas enregistrés, pour 11 534 guérisons et 73 décès.

 

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

[email protected]

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter