Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le cessez-le-feu au Tigré est plus urgent que jamais, selon le chef des opérations de secours de l’ONU

Un cessez-le-feu au Tigré (Ethiopie) pour des raisons humanitaires est plus que jamais nécessaire pour qu’une opération d’aide massive à travers les lignes de front soit couronnée de succès, a indiqué vendredi Martin Griffiths, le responsable du Bureau des affaires humanitaires des Nations Unies.

M. Griffiths a souligné l’urgence de la situation pour toutes les personnes touchées dans la région du nord de l’Éthiopie, après huit mois de combats entre les forces gouvernementales et celles loyales au Front populaire de libération du Tigré (TPLF).

« Nous ferons tout ce que nous pouvons pour aider les personnes touchées dans les régions d’Amhara et d’Afar, tout en poursuivant le travail dans d’autres régions d’Éthiopie », a-t-il déclaré.

Ajoutant que quelque 178 camions d’aide auraient atteint Mekelle, la capitale régionale du Tigré, ces derniers jours, et que 40 autres attendent d’arriver, le fonctionnaire de l’ONU a exprimé combien il a été difficile d’assurer un accès régulier à l’aide au milieu des retards aux postes de contrôle et des fouilles détaillées, ce dont il a fait l’expérience directe lors d’un vol de l’ONU vers Mekelle.

Depuis que le conflit a éclaté en novembre dernier, les besoins humanitaires ont augmenté, dans un contexte de meurtres, de pillages et de destruction de centres de santé et d’infrastructures agricoles, y compris les systèmes d’irrigation qui sont essentiels à la réussite des récoltes. Quelque 400.000 personnes risquent la famine au Tigré, ont averti à plusieurs reprises les humanitaires de l’ONU ces dernières semaines.

Malgré la complexité de la situation, M. Griffiths a maintenu que ses discussions avec le Premier ministre, Abiy Ahmed, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et le ministre de la Paix, entre autres, avaient été « très constructives » au cours de sa visite de six jours en Éthiopie.

« Ils m’ont bien sûr dit qu’ils étaient très désireux d’aider sur la question difficile de l’acheminement de l’aide et ensuite de la protection des civils », a-t-il souligné.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter

Donnez les moyens au Journal Chrétien. Changez le monde!

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien!

Je fais un don pour le Journal Chrétien