Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Je fais un don

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

En Côte d’Ivoire, le président Ouattara annonce sa candidature

À l’occasion de la fête nationale, le président Ouattara s’est adressé à la nation ivoirienne. Discours dans lequel il a annoncé sa candidature pour les prochaines élections présidentielles…

Le jeudi 6 août au soir, devant leur poste de télévision, les Ivoiriens se sont massés pour suivre le discours du président Alassane Dramane Ouattara, à la veille du soixantième anniversaire de leur indépendance.

Il faut dire que cette allocution était très attendue. Non pas seulement pour célébrer la fête nationale de la République de Côte d’Ivoire, mais davantage pour savoir si le chef de l’Etat se représenterait pour un troisième mandat.

Le président Ouattara, 78 ans, avait en effet déclaré le 5 mars dernier, lors d’un discours devant le Parlement : « Je ne serai pas candidat lors de la prochaine élection présidentielle, car il est temps que nous passions le témoin à la jeune génération. » Cette déclaration avait été fortement saluée à travers les chancelleries occidentales, et aussi auprès de l’opinion publique africaine. Ouattara avait d’ailleurs soigné sa sortie, désignant son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly comme son digne successeur.

Sauf que le mercredi 8 juillet, ce dernier décéda des suites d’un arrêt cardiaque après un conseil de ministres. Le président ivoirien se trouva donc autant choqué que désemparé, car Coulibaly était à la fois son fils spirituel, son plus proche collaborateur et son homme de confiance. Dès lors les chefs et les rois traditionnels, les anciens combattants rebelles, les caciques du parti RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix, parti au pouvoir) et quelques autres acteurs de la société civile lui demandèrent de se porter candidat. Chose à laquelle il promit de répondre après une période de « recueillement et de réflexion ».

Alassane Dramane Ouattara a donc tranché ce 6 août, en annonçant officiellement sa candidature pour les élections présidentielles du 31 octobre. Il a justifié ce revirement en parlant des délais qui sont courts pour désigner un candidat de consensus au sein du RHDP, et un candidat qui aurait eu des chances réelles de remporter ce scrutin. Le président ivoirien a même parlé du « sacrifice » et du « devoir citoyen » qui l’ont amené à reconsidérer sa position, et à se porter candidat pour cette future élection. Il a évoqué une situation de « force majeure ». Déclarant qu’il avait déjà commencé à organiser son départ, qu’il était en train de préparer sa retraite en travaillant sur son institut et sur la création de sa fondation.

Il a terminé en disant qu’il se présentait pour ne pas perdre les acquis, pour consolider les avancées économiques de la Côte d’Ivoire, et pour continuer la gestion sanitaire de la bataille contre le coronavirus.

Des élections sous haute tension

Ces élections présidentielles sont annoncées sous très haute tension, car le contexte politique est brûlant depuis la fin de la crise qui avait fait environ 3 000 morts en 2010. Les opposants historiques que sont Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié sont toujours dans la course, même si le premier a été condamné à vingt ans de prison par contumace, et qu’il a été rayé des listes électorales. Le second, âgé de 86 ans, a été désigné candidat du PDCI (Parti Démocratique de Côte d’Ivoire) et proclame haut et fort que la candidature de Ouattara est tout simplement anticonstitutionnelle. D’autres candidats ont aussi déclaré leur intentions présidentielles, mais les plus illustres sont sans doute Pascal Affi N’Guessan du FPI, Charles Blé Goudé l’ancien leader des jeunes patriotes, et enfin Guillaume Soro qui est exilé en France.

Autant dire que les semaines qui arrivent vont être de plus en plus mouvementées avec ce retournement de veste qui vient d’être effectué par le président Ouattara.

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Soutenir le journal Chrétien

A travers le monde, vous êtes des milliers à lire le Journal Chrétien quotidiennement, pour y retrouver quelque chose d’unique: une actualité, une dépêche, un témoignage, une méditation, une étude biblique ou d’autres ressources bibliques gratuites. C’est pourquoi il est si important que ce média chrétien demeure un service quotidien, gratuit et sans publicité. Cependant, un journalisme de qualité a un coût. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au coeur de l’univers digital, votre soutien financier ponctuel ou régulier demeure indispensable. Je fais un don.

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%

Laisser un commentaire

Soutenez Bible audio

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter