Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Produits halieutiques : les autorités au secours d’un opérateur privé afin de réduire les importations

Une convention réunissant la société d’un opérateur privé Fish&Co et l’agence de promotion des investissements vient d’être signée à cet effet.

La dite convention est relative à un projet de production de poissons et d’alevins, d’élevage de crevettes marines et d’eau douce et celui de la construction d’une usine de production d’aliments de poissons.

A travers cette signature Fish&Co va bénéficier de certaines exonérations fiscales et douanières dans le cadre de son projet pendant une période allant de 5 à 10 ans ainsi que prévu par la loi de 2013 révisée en 2017, portant des incitations à l’investissement privé au Cameroun.

Dans les détails Fish&Co  va s’étendre sur trois sites: à Dibamba dans la région du littoral où est prévue la production de 5 millions d’alevins par an, la construction d’une usine d’aliments de poissons d’une capacité de 12 000 tonnes ainsi que la production annuelle de 5000 poissons de type tilapia.

A Kribi dans la région du Sud, l’entreprise entend élever des crevettes marines et d’eau douce avec en perspective une production annuelle de 100 tonnes.

Sur la retenue de Lom Pangar dans la région de l’Est, Fish&Co ambitionne d’obtenir un dispositif de collecte de la production de poissons en partenariat avec les pêcheurs artisans.

Pour le sous directeur de l’aquaculture au ministère de l’élevage, Divin Ngalah Tombuh interrogé par le quotidien national  » ce projet va beaucoup apporter au secteur aquacole au Cameroun. La demande en produits halieutiques  dans notre pays tourne autour de 500 000 tonnes , et nous ne produisons qu’environ 300 000 tonnes . Il y a un gap à combler et ce sont des projets de ce type qui permettent de le faire » a -t-il indiqué.

Pour le moment fait-il savoir » le gap est comblé par les importations dont la somme s’élève à 100 milliards de FCFA. Il est question de domestiquer cette somme ». a -t-il conclu.

Si cet article vous a plu, soutenez l'indépendance du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Les articles les plus lus aujourd'hui