Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Cameroun : Limbé désignée la ville la plus propre du pays lors de la commémoration de la journée mondiale de l’Habitat 2020

Partager sur:

C’était à l’issue du concours « Ville propre », édition 2020 organisé dans le cadre de la commémoration de la 34ème édition de la journée mondiale de l’Habitat que la ville côtière de Limbé dans la région du Sud-Ouest a remporté la première place, suivie des communes de Douala II et V.

Placée sous le thème « Un logement pour tous : un meilleur avenir urbain », la journée mondiale de l’Habitat 2020 au Cameroun a été célébrée avec fastes avec plusieurs événements autour, notamment, le concours « Ville propre » dont les résultats ont été publiés le 5 octobre 2020 à Douala devant un parterre d’invités dont quelques ministres du gouvernement de la République.

Présidée par Célestine Ketcha Courtes, la Ministre de l’habitat et du développement urbain (Minhdu), a cérémonie a connue plusieurs articulations, la remise des prix aux lauréats dudit concours, les awards de la promotion immobilière, la remise des prix à la femme, le jeune et l’association les plus dynamiques de certains quartiers retenus.

Ainsi dans le cadre du concours « Ville propre 2020 », Limbé, chef-lieu du département du Fako dans la région du Sud-Ouest est sortie le grand vainqueur et a bénéficié d’une enveloppe de 150 millions de FCFA. Ensuite les communes de Douala II et V ont occupé respectivement la 2ème et la 3ème position avec 75 millions de FCFA et 50 millions de FCFA. Mais il convient de préciser cet argent représente l’équivalent des projets à réaliser par les trois gagnants.

La deuxième articulation était consacrée aux « Awards de la promotion immobilière », qui a été remporté par un promoteur immobilier de Yaoundé, « Option for Homme » de Limbé et « Cité Notre Dame » de Douala.

Les lauréats ont bénéficié des chèques de 2500 dollars américains (environ 1,5 millions de FCFA), 1500 dollars américains (environ 900.000 FCFA) et 1000 dollars américains (environ 600.000 FCFA).

Enfin la femme, le jeune et l’association dynamique de quartiers élus ont reçu des récompenses diverses.

Logements sociaux

Par ailleurs, il convient de souligner que cette commémoration de la 34ème journée mondiale de l’habitat au Cameroun a été l’occasion pour les différents acteurs de jeter un regard rétrospectif sur le secteur de logements sociaux dans le pays.

L’on s’en souvient qu’en 2010, conformément aux prévisions du programme du gouvernement, le Cameroun envisageait la construction de 16.000 logements sociaux de nouvelles générations et 50.000 parcelles constructives dans 22 villes du pays. C’est pourquoi la Ministre Célestine Ketcha Courtes compte relever le défi du 11ème objectif du développement durable (ODD) fixé par l’ONU-Habitat qui «vise à rendre les villes et les établissements humains sûrs, inclusifs, résilients et durables », en  réalisant incessamment des « logements sociaux résilients, modernes et à moindre coût. Mais aussi à assainir des quartiers des taudis à l’horizon 2030 ». Un travail dont le département ministériel dont elle a la charge s’attèle pour un avenir meilleur du peuple camerounais.

Il convient donc de rappeler que le rendez-vous pour la commémoration de la 35ème journée mondiale de l’habitat a été fixé. C’est sans doute c’est la ville gagnante du concours « ville propre 2020 » qui abritera ces festivités.

 

Vous appréciez nos publications? Soutenez-nous !

Le Journal Chrétien est un média indépendant, gratuit et sans publicité, animé par des journalistes professionnels, qui a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. L’information, même en accès libre, a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour poursuivre notre mission. Pour plus d’information, cliquez ici.

Les commentaires sont fermés.

Adhérez au Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un média indépendant, gratuit et sans publicité, animé par des journalistes professionnels, qui a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. L’information, même en accès libre, a un coût. Adhérez à nos publications...

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter