Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?
Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Cameroun : des parents d’élèves d’une école à Douala portent plainte pour incantations et pratiques de sorcellerie

Faire un don au Journal Chrétien

Suite à une pétition signée par une vingtaine de parents d’élèves d’une école privée située à pk9 à Douala, une plainte a été déposée au commissariat du 11ème arrondissement contre l’établissement scolaire dont l’époux de la fondatrice est décédé au lendemain de la découverte de ces pratiques obscures.

Après être informés d’une découverte peu ordinaire faite par les enfants le lundi 20 septembre 2021 dans cette école dénommée « Les petits mignons », les parents ont décidé d’agir, en déposant une plainte, malgré que les enfants continuent de prendre des enseignements avec peur.

En effet, les élèves ont retrouvé dans leur salle de classe du jujube, des herbes et même des plumes d’oiseaux dispersés çà et là. Certains ont fait le rapport à leur parent. C’est ainsi que l’un des géniteurs va lancer une alerte dans le groupe WhatsApp de l’établissement animé par les parents et le corps enseignant.

« C’est dans le groupe des parents d’élèves que je suis un parent lancer un Voice pour alerter les autres. Mon enfant revient le soir et je lui demande, il dit qu’on avait versé les condiments avec les herbes dans leur salle de classe. Le lendemain je vais à l’école et trouve un autre parent qui me donne le même rapport. Et nous allons tous voir le directeur. Il dit qu’ils ont versé le sel c’était pour purifier l’école. Mais je trouve irraisonnable parce qu’on ne peut pas verser le sel samedi et jusqu’à lundi on trouve le même sel », a renseigné à camer.be un parent d’élève au commissariat du 11ème arrondissement.

À l’arrivée des parents sur les lieux pour s’enquérir de la situations le lendemain de la découverte, le chef de l’établissement va faire venir celui qui est l’auteur de cette pratique. Une fois devant les parents, le sieur Kamga qui serait l’un des administrateurs de cet établissement va répéter les mots du directeur selon lesquels, il s’agit juste du sel pour purifier l’école et protéger les enfants. Un argument que les parents trouvent inconcevable.

« Ces pratiques ont été faites samedi. Mais jusqu’à lundi les enfants ont trouvé des trucs versés dans les salles de classe. Certains parents même ont trouvé ces choses étranges dans les couloirs de l’école, mais ils ne se sont pas intéressés. L’enfant dit que dans sa salle de classe, on a trouvé des plumes d’oiseaux, des herbes qu’il a appelé des condiments. Il y avait un oiseau de couleur jaune au niveau de la fenêtre et un banc derrière bien chargé qu’aucun enfant n’a voulu s’y asseoir », affirme un autre parent.

Et lui d’ajouter : « L’école est un lieu public. Ce n’est pas tout le monde qui fait les pratiques quel que soit le but. Je lui ai dit qu’ils ne peuvent pas faire des choses pareilles, sans l’avis des parents. Où à défaut, ils le font mais nettoient de tel enseigne que les enfants ne voient pas. Mais il a commencé à hausser le ton. Quand je lui dis que je vais lui porter plainte, il nous crie dessus, avec une insolence terrible », déplore le parent.

Incompréhensions et décès de l’époux de la fondatrice

Les discussions engagées au sein de l’établissement scolaire n’ont pas connu d’issue concluante à cause de beaucoup d’incompréhensions. Les bruits vont attirer l’attention du voisinage dans ce quartier populaire. La scène devient incontrôlable et les parents font appel au chef du quartier. Ce dernier va leur demander de signer une pétition pour faire interpeller les responsables de cette pratique. Les éléments du commissariat du 11ème arrondissement vont donc effectuer une descendre sur le terrain et procéder à l’interpellation du supposé auteur.

Le jour suivant, le décès de l’époux de la fondatrice de cette école « Les petits anges » va contribuer à aiguiser les soupçons selon lesquelles, les élèves étaient probablement exposés aux pratiques de sorcellerie dans cet établissement scolaire.

 

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter