Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Cameroun : dans le contexte de covid-19, le pays pense aux malades de la drépanocytose et d’autres maladies chroniques

La journée internationale de lutte contre la drépanocytose a été pour le gouvernement camerounais, une occasion de rassurer les personnes souffrant des maladies chroniques, dont la drépanocytose de son soutien durant la crise sanitaire causée par la pandémie de coronavirus.

Sur son compte twitter, le Ministre de la Santé publique révèle que des dispositions sont prises afin de mettre en place une prise en charge adapté pour eux. « En ce jour où nous pensons aux personnes drépanocytaires, nous voulons les rassurer autant que ceux qui souffrent de maladies chroniques, que des dispositions sont prises pour l’aménagement de couloirs dédiés pour leur dépistage et traitement en cas de test positif au COVID-19 », a écrit Manaouda Malachie le 19 juin 2020, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre la drépanocytose.

En effet, appelée également anémie falciforme ou hémoglobine S, la drépanocytose est une maladie génétique produite par une mutation de l’hémoglobine. En clair, c’est une maladie du sang causée par la déformation des globules rouges et qui ont du mal à circuler dans les vaisseaux sanguins dont les symptômes apparaissent généralement, dès l’âge de 5 à 6 mois. Elle est accompagnée parfois de graves effets, notamment, des crises extrêmement douloureuses qui peuvent affecter les pieds, les mains, le thorax et l’abdomen. Mais aussi une anémie et un risque accru d’infection.

Liens entre drépanocytose et covid-19

Placée cette année sous le thème «Drépanocytose syndrome thoracique aigu, prévention en temps de covid-19». Il était question pour les autorités en charge de la santé publique de démontrer que la drépanocytose et le coronavirus sont deux maladies qui se rejoignent par leurs symptômes. «Le syndrome thoracique aigu est l’une des complications les plus graves de la drépanocytose. C’est la plus mal connue chez-nous par le corps médical. Les symptômes se manifestent comme celle du covid-19. Surtout quand ça devient un état grave. Le syndrome thoracique aigu est une complication au niveau des poumons. En ce moment, on a besoin de l’oxygène, il faut traiter le patient avec des antibiotiques, on doit mettre le patient sur oxygène jusqu’à ce qu’il guérisse. Avec le coronavirus, si le drépanocytaire ne fait pas attention, il évoluera rapidement vers une complication thoracique », a renseigné dans ses colonnes, une presse au Cameroun.

Un taux de mortalité élevé

Selon les statistiques officielles, le Cameroun enregistre annuellement près de 4000 morts. L’on affirme que 2% des nouveau-nés sont drépanocytaires et 25 à 30% de la population camerounaise est susceptible de transmettre la maladie. Par ailleurs, 50 à 75% d’enfants drépanocytaires meurent avant l’âge de 5 ans, si un dépistage précoce n’est effectué pour une prise en charge effective.

Dans le cadre de la prise en charge de cette maladie, il existe au Cameroun depuis 2015, un programme visant la réduction de la mortalité et la morbidité liées à la drépanocytose ainsi que l’amélioration des conditions de vie des malades. C’est un projet L’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD), l’Agence Française de Développement (AFD) et la Fondation Pierre Fabre.

 

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter