Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Cameroun : les taxis en état de délabrement avancé ne circuleront plus à Yaoundé la capitale

Le Maire de la ville a lancé, depuis le mois de mars 2021, le retrait de la circulation des véhicules en état crasseux en prévision de la tenue de la Coupe d’Afrique.

À quelques mois de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui sera organisée au Cameroun à partir de janvier 2022, Luc Messi Atangana, le Maire de la ville a décidé, depuis le 23 mars 2021, d’assainir Yaoundé. Il a lancé une opération de retrait de la circulation, des vieilles voitures utilisées dans le transport urbain. À ce jour, plus d’une centaine de taxis en état de délabrement avancé sont mis en fourrière.

À en croire la Mairie de Yaoundé, « les propriétaires de ces véhicules crasseux ont la possibilité de venir les récupérer moyennant une amende et ensuite aller les retaper pour les remettre en circulation ».

L’autorité urbaine tient à ce que Yaoundé soit parée de sa plus belle robe lors de la CAN 2022, qui arrive 50 ans après le premier du genre organisé dans le pays en 1972 et, qui est censé drainer beaucoup de touristes. Cette opération s’inscrit dans le cadre du projet de « promotion du bon ordre urbain » porté par le Maire de la ville, qui en attache du prix. « Nous n’allons pas baisser les bras jusqu’à ce que les propriétaires de vieux taxis s’alignent. Il est inadmissible qu’un appareil qui vous fait gagner de l’argent soit mal entretenu. Cela met également le client mal à l’aise. Vous imaginez un responsable qui vient au travail le matin et se retrouve avec un vêtement déchiré ou alors sali dans un taxi, ce n’est pas normal », avait tonné Luc Messi Atangana, dans une interview accordée à Cameroon tribune.

Et d’ajouter : « Si ceux qui ont déjà été interpellés pour ce motif le sont encore, leurs véhicules seront immédiatement envoyés à la casse sans possibilité de négociations ».

Il convient de noter qu’avant cette phase de répression, une réunion de concertation a été tenue le 17 mars 2021, avec toutes les parties prenantes, notamment, les présidents de différents syndicats des transporteurs routiers urbains. Un délai de sept jours leur a été accordé, à cet effet, pour sensibiliser leurs camarades et les informer de la mesure de l’interdiction de la circulation des vieux taxis à Yaoundé.

Les chauffeurs de taxis, quant à eux, ont été invités à s’assurer que leurs véhicules sont en bon état. C’est-à-dire qu’ils possèdent des parebrises, des phares, des clignotants, des montes-vitres et carrosserie en bon état. Et que leurs taxis soient maintenus en circulation dans un état de propreté constant, à l’intérieur comme à l’extérieur et veiller à ce que le chauffeur soit présentable présentable.

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter