Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Violences à Paris : une manifestation de Gilets jaunes annulée

PARIS (Reuters) – Des violences ont éclaté samedi à Paris avant des manifestations de « Gilets jaunes », entraînant l’annulation de l’une d’entre elles au départ de la place d’Italie, où la police a fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau.

Des voitures ont été renversées, du mobilier urbain cassé et des feux allumés sur cette place du sud-est de Paris, où des projectiles, notamment des pavés, ont aussi été lancés contre les forces de l’ordre et contre des vitrines de magasins.

« La tournure des événements et notamment les destructions mais également les attaques systématiques contre les forces de sécurité mais également contre les sapeurs pompiers (…) ont fait que j’ai décidé d’interdire que cette manifestation se déroule », a déclaré le préfet de police de Paris, Didier Lallement, au cours d’une conférence de presse, en évoquant la présence de casseurs et de « black blocs ».

Assumant une stratégie consistant à « fixer » les violences en un seul endroit de Paris, Didier Lallement a assuré que « tous ceux qui cachent leur visage, tous ceux qui jettent des pierres » seraient progressivement interpellés, les forces de l’ordre ne laissant qu’une seule voie de sortie de la place d’Italie.

Il a fait état de 61 interpellations au moment où il s’exprimait.

« Notre réponse sera très ferme », a-t-il promis, tout en jugeant les destructions « limitées » et circonscrites à cette place.

« Ces casseurs (…) ne partiront pas en toute impunité (…). Nous ne laisserons pas passer ce genre de choses », a déclaré Didier Lallement, qui a dit avoir été informé par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner que le président de la République Emmanuel Macron suivait ces événements « heure par heure ».

SITUATION PLUS CALME À MARSEILLE

Dans le nord-ouest de la capitale, après quelques jets de grenades lacrymogènes, les Gilets jaunes ont en revanche pu s’engager sur le parcours d’une autre manifestation au départ de Porte de Champerret.

Plusieurs dizaines de personnes avaient auparavant brièvement bloqué la circulation sur le périphérique parisien au niveau de la Porte de Champerret. Elles se sont retirées dans le calme à l’arrivée des forces de l’ordre, intervenues quelques minutes après leur irruption sur le périphérique.

Cette manifestation s’est terminée sans incident notable place de la Bastille, a déclaré Didier Lallement, affirmant que, hormis place d’Italie, « le reste du territoire parisien est calme » et la situation « parfaitement sous contrôle ».

Plusieurs secteurs de Paris avaient été interdits aux manifestants, notamment les Champs-Elysées et les abords de l’Arc de Triomphe, théâtres de nombreuses violences dans les premiers mois du mouvement de contestation.

Les Gilets jaunes manifestent ce samedi à travers la France alors que ce week-end marque le premier anniversaire de leur mouvement de contestation sociale.

Contrairement à Paris, la manifestation a commencé dans le calme à Marseille, où un millier de personnes se sont rassemblées sur le Vieux Port en scandant des slogans hostiles au président Emmanuel Macron.

Quelques affrontements ont ensuite éclaté lorsque des manifestants ont tenté de forcer un barrage, provoquant des jets de pierre contre des tirs de grenades lacrymogènes.

Le mouvement des Gilets jaunes visait initialement à protester contre la hausse des taxes sur les carburants mais il s’est transformé en une contestation plus générale de la politique économique et sociale d’Emmanuel Macron.

Alors que près de 300.000 personnes s’étaient rassemblées le 17 novembre 2018 à travers la France, notamment sur les ronds-points, ces manifestations hebdomadaires ont progressivement réuni moins de monde jusqu’à ce week-end anniversaire.

(Bureau de Paris, avec Marc Leras à Marseille, édité par Bertrand Boucey)

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter