Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nouveau: Vous pouvez suivre le Journal Chrétien à partir de l'application Google Actualités sur votre appareil Android ou iOS, en vous connectant avec votre compte Google. Afin d'ajouter le Journal Chrétien dans vos favoris, cliquez ici.

Retraites: Jean-Paul Delevoye avait omis de déclarer 10 mandats

Le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, avait omis de déclarer 10 fonctions à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) lors de son entrée au gouvernement, écrit samedi soir Le Monde.

Selon le journal, Jean-Paul Delevoye a envoyé vendredi soir à la HATVP une déclaration rectifiée qui mentionne 13 mandats – dont 11 bénévoles -, contre trois initialement déclarés, et des salaires révisés à la hausse.

Cinq des activités qu’il avait omis de déclarer avaient entre-temps été révélées par la presse, dont l’une rémunérée.

Le Premier ministre Edouard Philippe a estimé samedi que le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, était d’une « bonne foi totale » bien qu’il ait omis de déclarer plusieurs fonctions et activités à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). /Photo prise le 11 décembre 2019/REUTERS/Thomas Samson

Malgré ces révélations embarrassantes, le Premier ministre Edouard Philippe a estimé samedi que l’architecte de la réforme du système de retraites, vivement contestée par les syndicats et l’opposition, était d’une « bonne foi totale ».

Dans un entretien accordé samedi au Monde, Jean-Paul Delevoye invoque aussi sa « bonne foi » et dit assumer des erreurs résultant, selon lui, du fait que personne ne l’avait prévenu qu’il devait déclarer toutes ces activités, dont un certain nombre relevaient « de l’engagement social ».

« Cet épisode aurait peut-être pu être évité si quelqu’un m’avait mis en garde. J’aurais immédiatement rectifié ma situation », affirme-t-il.

Jean-Paul Delevoye justifie ces omissions par le fait qu’il s’était concentré sur sa déclaration de patrimoine lors de son entrée au gouvernement, et qu’il avait négligé la déclaration d’intérêts, « sans doute parce que j’avais le sentiment de ne pas avoir de conflits d’intérêts(…) »

« Si mon erreur devait desservir la cause pour laquelle je me bats (…), alors j’en tirerais les conséquences », ajoute-t-il.

Alors que certains opposants réclament sa démission, Edouard Philippe a renouvelé samedi son soutien à son « ministre des retraites » lors d’un échange avec les lecteurs du journal Le Parisien.

« Je pense que la bonne foi de Jean-Paul Delevoye est totale », a répondu le Premier ministre à un lecteur qui lui demandait si le haut-commissaire au retraites pouvait rester au gouvernement.

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter