Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

JO de Pékin: La France ne participera pas à un boycott diplomatique, dit Blanquer

PARIS (Reuters) – Jean-Michel Blanquer a déclaré jeudi que la France, qui attend officiellement de se concerter au niveau européen sur la question, ne participerait pas au boycott diplomatique des Jeux olympiques d’hiver de Pékin en février prochain.

« La France ne le fera pas », a assuré sur BFMTV et RMC le ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports en réponse à une question sur l’initiative prise par les Etats-Unis pour protester contre la situation des droits de l’Homme en Chine, en particulier dans le Xinjiang.

« Je n’irai pas à Pékin en tant que ministre des Sports mais Roxana Maracineanu (ministre déléguée chargée des Sports-NDLR) ira, de même que Sophie Cluzel (secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées-NDLR) au titre des Jeux paralympiques, mais nous aurons des messages qui sont clairs sur le plan politique », a-t-il ajouté.

S’exprimant un peu plus tard lors d’une conférence de presse au Quai d’Orsay après un entretien avec la nouvelle cheffe de la diplomatie allemande, Annalena Baerbock, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a réaffirmé la volonté de Paris d’aboutir à une position commune européenne.

« Nous sommes pour qu’il y ait une position commune dont nous allons mesurer l’ensemble des enjeux lors de la prochaine réunion des ministres des Affaires étrangères » de l’UE, ou dans une réunion suivante, a-t-il déclaré, dans le sillage d’une déclaration comparable diffusée mardi par l’Elysée.

« Cette question doit être traitée entre Européens, ce qui ne nous empêche pas d’avoir à l’égard des droits de l’Homme en Chine une position très exigeante », a dit Jean-Yves Le Drian.

« Sur la question du Xinjiang, l’Union européenne a déjà pris des sanctions en mars dernier », a-t-il ajouté.

Pour Jean-Michel Blanquer, « le sport est un monde en soi qui doit être préservé des interférences politiques » et « il faut condamner les violations des droits de l’homme en Chine (…) mais il faut savoir, s’agissant des compétitions sportives, avoir l’attitude adéquate et adaptée ».

Les Etats-Unis ont officialisé lundi leur décision de ne pas envoyer de représentants officiels aux Jeux olympiques d’hiver, qui se dérouleront du 4 au 20 février prochain à Pékin, en raison de la situation des droits humains en Chine.

Ils accusent notamment Pékin d’opprimer la minorité musulmane des Ouïghours dans le Xinjiang, ce que les autorités chinoises démentent.

La Grande-Bretagne, l’Australie et le Canada ont également annoncé qu’ils procèderaient à un boycott diplomatique de ces Jeux. La Chine a averti jeudi que ces pays paieraient le prix de leurs « actes erronés ».

La France accueillera les prochains Jeux olympiques et paralympiques d’été, en 2024.

(Reportage Nicolas Delame, rédigé par Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault et Jean-Stéphane BRosse)

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEHB809P-FILEDIMAGE

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter