Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Covid-19 en France: couvre-feu instauré en région Ile-de-France et dans huit autres métropoles dès samedi

Le président français Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi 14 octobre, lors d’une interview très attendue sur TF1 et France 2, l’instauration d’un couvre-feu de quatre semaines en région Ile-de-France et dans huit autres métropoles, pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus.

« La décision que nous avons prise, c’est en effet un couvre-feu. Ce couvre-feu se fera entre 21h et 6h du matin, et commencera à partir de ce samedi 00h », a déclaré le chef de l’Etat français.

Outre la région Ile-de-France où le virus circule activement, le couvre-feu s’applique dans les métropoles de Grenoble, Lille, Lyon, Aix Marseille, Montpellier, Rouan, Saint-Etienne et Toulouse.

Les théâtres, les restaurants et les bars en Ile-de-France et dans les huit métropoles concernées par le couvre-feu fermeront à partir 21 heures. Car l’objectif, explique M. Macron, « ça doit être de réduire les contacts privés qui sont les contacts les plus dangereux »

Le président a indiqué que le couvre-feu pourrait bien aller au-delà des quatre semaines décidées. « Le gouvernement est en mesure de le décider pour quatre semaines, nous irons devant le parlement pour pouvoir essayer de le prolonger jusqu’au 1er décembre », a-t-il expliqué.

Et Macron de promettre un retour « progressif » à la normale, en cas d’amélioration de la situation épidémiologique au bout des six semaines, dans les zones concernées.

« Au fond ce qu’on veut surtout attraper à travers cette mesure de couvre-feu, c’est tout ce qui a fait progresser le virus dans ces régions », a expliqué le président pointant, notamment les moments de convivialité, des soirées festives, qui sont les « vecteurs d’accélération de ces virus ».

Emmanuel Macron a également précisé que le couvre-feu n’est pas synonyme d’interdiction de circuler mais plutôt une « limitation » des déplacements entre 21heures et 6 heures du matin sous peine d’une amende de 135 euros.

« Il y a des gens qui continueront à travailler la nuit ou en soirée ou tôt le matin. Nous n’avons pas décidé de réduire les déplacements entre les régions », a dit le président en vue des vacances de Toussaint.

Le chef de l’Etat français a décrit dans la foulée une situation sanitaire « préoccupante » avec un virus qui frappe toutes les catégories d’âge, et des formes sévères à tous les âges. « La moitié du nombre de COVID qui sont en réanimation ont moins de 65 ans », a-t-il rappelé.

M. Macron a enfin invité ses concitoyens à être conscients des risques et de l’enjeu, et a annoncé des aides pour accompagner les secteurs qui seront touchés par ces nouvelles mesures de restrictions.

Les commentaires sont fermés.

Bible.audio,

Le Journal Chrétien a lancé un site d’étude biblique en ligne (bible.audio) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter