Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Attaque de Villejuif : les investigations se concentrent sur la nature de la radicalisation de l’assaillant

L’enquête sur l’attaque au couteau qui a fait un mort et deux blessés vendredi dans un parc à Villejuif, au sud de Paris, se poursuit et se focalise désormais sur la nature de la radicalisation de l’assaillant. Selon la procureure du tribunal de Créteil (Val-de-Marne), Laure Beccuau, Nathan C., l’auteur de l’attaque s’était converti à l’islam en 2017.
« Cette conversion a été confirmée et objectivée par des éléments qui ont été découverts sur place dans un sac », a-t-elle expliqué samedi lors d’un point de presse au côté du directeur adjoint en charge des brigades centrales de la police judiciaire, Philippe Bugeau.
Parmi les éléments découverts dans le sac de l’homme tué par la police figurent un « Coran, des ouvrages divers sur la religion musulmane, dont des ouvrages qu’on peut qualifier de salafistes, et une lettre testamentaire avec des répétitions assez caractéristiques du musulman qui s’auto-flagelle », a-t-il indiqué.
Selon le directeur adjoint de la PJ, des perquisitions ont été menées au domicile de l’assaillant, celui de ses parents et de sa compagne. Des éléments matériels, notamment informatiques, sont en cours d’exploitation. Outre ces éléments, le déroulé des faits décrit par la procureure explique la décision des enquêteurs de se concentrer désormais sur la nature de la radicalisation de l’auteur de cette attaque.
D’après Laure Beccuau, Nathan C., 22 ans, s’était présenté au parc des Hautes bruyères à Villejuif où il a accosté de manière menaçante une première personne aux cris de « Allahu akbar ». « Cette personne a expliqué qu’il était musulman. Nathan C. a arrêté son geste pour le frapper et lui a demandé de réciter une prière en arabe. Ce que ce dernier a fait et l’agresseur s’est alors détourné de lui pour s’attaquer à un couple », a expliqué la procureure.
Beccuau a qualifié le parcours de l’assaillant « d’une extrême violence et d’une extrême détermination ». Face aux forces de l’ordre, « il ne s’interrompt pas et se livre à des gestes qui peuvent laisser penser qu’il était porteur d’une ceinture d’explosifs », a-t-elle indiqué. Deux éléments entraîneront, s’ils convergent, la saisine du parquet national antiterroriste : l’aspect de la nature de la radicalisation et la confirmation du caractère préparé de l’acte, a dit la procureure.
Né en 1997, Nathan C. n’avait pas d’antécédents judiciaires « remarquables ». Il était connu pour un usage de stupéfiants lorsqu’il était mineur et de violences dans le cadre de manifestation à Paris, une procédure qui a été vite classée sans suite. La procureure a également indiqué que l’auteur de l’attaque de Villejuif était sous traitement médicamenteux, qu’il a interrompu en juin 2019, et que sa dernière hospitalisation dans un établissement psychiatrique date du mois de mai de la même année.

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter