Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?
Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Walter Zanzen, pasteur de l’Eglise Evangélique de Réveil de Genève (EER)

Faire un don au Journal Chrétien

Walter Zanzen est le pasteur principal de l’Église Évangélique de Réveil de Genève, en Suisse. Il accorde une importance particulière à la formation des jeunes, afin de les aider à trouver leur voie, leur véritable appel au service de Dieu.

Né en 1955 en Belgique, de parents catholiques, Walter Zanzen est marié à Jenny depuis 1984 et père de 3 filles adultes.

Nouvelle naissance

Un jour, alors qu’il est étudiant à Liège et qu’il est âgé de 21 ans, Walter est invité par un ami à un un rassemblement chrétien à Taizé, en France. Il est pour la toute première fois touché par Jésus en écoutant le témoignage d’un homme qui expliquait comment Jésus avait changé sa vie. Ancien toxicomane, il avait été complètement délivré de la drogue. Il était venu spécialement à pied depuis Lyon pour toucher la jeunesse. C’était la première fois que Walter entendait dire que Jésus était vivant et qu’il agissait encore clairement aujourd’hui dans nos vies.

« Ce fut un bouleversement car la religion, pour moi, c’était une pratique, une foi qu’il fallait accepter telle quelle, des rites à accomplir mais un Jésus qui intervenait dans nos vies, c’était tout nouveau. »

Un an plus tard, toujours marqué par ce qu’il avait vécu à Taizé, Walter y retourne et se retrouve nez à nez avec ce même chrétien. Au terme de leur échange sur la Parole de Dieu, l’homme lui dit: « Va retrouver à Bruxelles, ton ami de l’an passé ».

Walter est allé retrouver cet ami de Bruxelles avec qui il n’avait plus de contact depuis plusieurs mois. Après lui avoir raconté le pourquoi de sa visite, l’ami lui dit:

« Tu sais, moi je me suis converti, j’ai trouvé une église, j’ai reçu une bible, j’ai arrêté de fumer, je suis devenu chrétien. Ce soir, viens avec moi à une réunion de prière ».

Ce soir là, pour la première fois, quelqu’un dit à Walter en le regardant «Jésus t’aime». Il dit avoir ressenti, en tant que bon catholique pratiquant, une différence à côté de ce groupe qui priait Dieu dans une profonde communion. Il croyait bien en Dieu mais le Seigneur paraissait si loin de lui. « Je ressentais un décalage par rapport à ce qu’ils vivaient », déclare-t-il.

Un de ces jeunes invita Walter à loger chez lui. Il lui expliqua la Bible puis, pour conclure, lui dit: « Toi aussi tu peux rencontrer Jésus. Repends- toi de tes péchés ».

Walter avais du mal à accepter le mot «pécheur», car en tant que bon catholique il se confessait régulièrement. « Je n’étais pas le meilleur, mais pas le pire non plus. Il y avait de la résistance en moi », disait-il.

Pourtant tard dans la nuit, Walter dit à cet ami « Je ne sortirais pas d’ici tant que je ne vivrais pas ce que vous avez vécu ».

Tandis que l’ami priait pour lui, Walter disait: « Seigneur, viens dans ma vie, transforme moi. » Au réveil, Walter était né de nouveau.

« J’étais un homme différent, la présence de Dieu était là: son amour, sa paix, sa joie, quelque chose de nouveau m’habitaient. Sans pouvoir mettre un mot sur ce qui se passait, je savais que Jésus était là. Je quittais ces amis pour revenir dans la famille, une Bible à la main. »

Appel au ministère et formation théologique

A l’époque de sa conversion, Walter terminait une formation d’ingénieur industriel de 5 ans. Le diplôme en poche il s’engage dans le service militaire pendant une année  au cours de laquelle il découvre lors d’une Convention chrétienne en Allemagne que celle-ci se tient sur le site d’une école biblique. Il décide de s’y inscrire.

Après ses obligations militaires, Walter renonce à une carrière qui s’ouvrait facilement devant lui pour une formation théologique. A l’époque, en effet, c’était le plein emploi dans la sidérurgie et la métallurgie liégeoise. Il était diplômé pour ce secteur d’activité. Tout abandonner pour aller dans une école biblique n’était pas du goût de son père.

En 1979, Walter s’inscrit au collège biblique de Kolding au Danemark. A la fin de ses deux ans et demi de formation, il devient pasteur-stagiaire au sein de l’église apostolique danoise (Apostolsk Kirke), à Copenhague.

Entre 1982 et 1984, Walter effectue un stage au studio de Radio Vie Nouvelle à Mons (Jemappes), dans la province belge de Hainaut.

Mariage

Le 30 juin 1984, Walter et Jenny se marient. Ils se sont rencontrés dans un camp de jeunesse. Toute la famille de Walter était présente au mariage. C’est la première fois que ses proches assistaient à une célébration chrétienne évangélique. Le couple a trois filles.

Walter et Jenny Zanzen. Crédit photo: EER

Trois mois après notre mariage, Walter doit répondre à un projet missionnaire pour communiquer l’Evangile sur en Corse, et plus précisément dans l’Eglise de Réveil où il débarquait avec Jenny en octobre 1984.

Ministre pastoral

De 1984 à 1987, Walter effectue un stage au studio de Radio Vie Nouvelle à Ajaccio, en Corse. Trois ans durant, Walter œuvre pour Radio-Corse à travers d’ émissions en liaison avec des maisons de production chrétienne, complétées par des émissions non chrétiennes produites, en interne, pour les enfants, les femmes, sur les livres, des interviews sur les métiers ou sur les associations de Corse. Ainsi, alternaient des émissions culturelles avec un programme chrétien.

Walter Zanzen. Crédit photo: EER

Le 8 mai 1987, Walter est consacré au ministère pastoral lors de la convention des Églises Evangéliques de Réveil à Sallanches, en Haute-Savoie (France).

En 1987, Walter est appelé à reprendre l’Eglise de Réveil de Vevey, rue du Clos et Gilamont.

En août 1989, Walter est envoyé depuis Vevey vers l’Eglise Evangélique de Réveil de Genève.

Ministère dans les médias

Walter est très actif dans les médias. Il propose ses prédications sur de nombreux sites internet et diverses stations télé (DieuTV, Max TV, LMTV (Afrique), TBN Russia).

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter

Donnez les moyens au Journal Chrétien. Changez le monde!

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien!

Je fais un don pour le Journal Chrétien